11/03/2018 15:12
La Maison Blanche a déclaré vendredi 9 mars que le président américain Donald Trump rencontrerait Kim Jong Un, dirigeant suprême de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), à condition que Pyongyang prenne "des mesures concrètes".
>>Donald Trump accepte une rencontre historique avec Kim Jong Un

Une chaîne de télévision sud-coréenne rapporte l'annonce historique d'un sommet entre Donald Trump et Kim Jong Un, le 9 mars à Séoul, en République de Corée.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Le président ne participera pas à cette réunion sans des mesures concrètes de la part de la République  populaire démocratique de Corée (RPDC)", a déclaré la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Huckabee Sanders, lors d'un point de presse vendredi après-midi 9 mars.

"Nous ne sommes pas en négociation en ce moment", a ajouté la porte-parole, sans préciser la nature de ces mesures. Cette annonce semble suggérer un recul par rapport au discours de la Maison Blanche de la veille, quand la présidence américaine avait confirmé que M. Trump avait accepté de rencontrer M. Kim dans quelques mois "à un lieu et à une date qui restent à déterminer".

Si la réunion a lieu, M. Trump serait le premier président américain à rencontrer le dirigeant suprême de la RPDC, ce qui marquerait un pas vers la résolution du problème du nucléaire dans la péninsule coréenne. Le secrétaire d'État américain Rex Tillerson a déclaré vendredi 9 mars que les conditions pour des négociations avec la RPDC n'étaient pas réunies, bien que les États-Unis soient ouverts à la tenue de ces discussions.

"Le président Trump a dit qu'il était ouvert aux négociations et qu'il était prêt à rencontrer Kim Jong Un quand les conditions seraient réunies et que le moment serait venu", a déclaré le diplomate américain en visite à Djibouti.

Washington a fait cette annonce jeudi 8 mars en réponse à une invitation de M. Kim transmise par Chung Eui-yong, conseiller à la sécurité du président sud-coréen, qui a informé M. Trump et d'autres responsables américains de sa récente rencontre avec le dirigeant de la RPDC à Pyongyang.

Le dirigeant de la RPDC s'est engagé à dénucléariser son pays et à s'abstenir de procéder à tout nouveau test nucléaire ou de missile pendant la période des négociations, a fait savoir M. Chung aux journalistes jeudi soir 8 mars à la Maison Blanche.
Xinhua/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.