01/04/2018 17:06
Cap sur la province de Lào Cai, et plus précisément sur Lung Vai, une commune située à la frontière avec la Chine, qui abrite un nouveau village, fondé par des jeunes.
>>Lào Cai fait le pari du tourisme

Dans le nouveau village de Lung Vai.
Photo : TN/CVN

Créé en 2014 dans le district de Muong Khuong, avec toutes les infrastructures nécessaires (électricité, route, école, dispensaire), ce village est le deuxième du genre à Lào Cai, le premier ayant été installé en 2008 dans le district de Bat Xat.

En voyant toutes ces maisons en dur sur des routes bétonnées, on a peine à croire que l’endroit était encore désert quelques années auparavant. Tout a commencé quand les premiers jeunes Mông venus de La Pan Tân, une autre commune du district de Muong Khuong, se sont sentis une vocation de pionniers.

Chao Ngà Liêu fait partie de ces jeunes-là. Il est venu avec sa femme et ses deux enfants, les mains vides. Mais la volonté fait parfois des miracles. Grâce à la culture des bananiers et du maïs, il est rapidement sorti de la pauvreté. 

"Quand on était à La Pan Tân, la vie était très dure", se souvient-il. "Les déplacements étaient difficiles. Il fallait une journée de route pour faire des courses. C’est beaucoup mieux, ici… On n’envisage pas de déménager, en tout cas".  

Chao Viêt Xuân fait lui aussi partie des premiers jeunes à s’être établi au village. C’est grâce à une subvention de 50 millions de dôngs accordée par l’État que sa famille a pu s’y installer. Une fois sur place, il a investi dans l’achat d’un camion.

"C’était vraiment très difficile de se déplacer, dans mon village natal", nous raconte-t-il. "Et en plus, il n’y avait même pas d’électricité. C’est pour ça qu’on a décidé de s’installer ici, de faire de ce village notre terre d’adoption".    

Outre des H'mông, le village abrite aussi des Tày, des Dao et des Nùng. Giàng Quôc Hung, secrétaire de l’antenne provinciale de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh, note que si à ce jour, seuls 18 foyers peuplent le village, des centaines d’autres manifestent la volonté d’y s’installer.

"Les jeunes qui habitent ce village sont tous très dynamiques et très créatifs", nous explique-t-il. "Nous leur avons accordé des terrains sur lesquels ils ont fait construire des maisons aux normes de la nouvelle ruralité».

Le Vietnam compte actuellement 19 villages de ce type, principalement dans les régions lointaines et reculées. C’est un modèle qui témoigne on ne peut mieux de la vitalité et de l’avant-gardisme des jeunes de tout le pays.
 
VOV/VNA/CVN

 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Quang Ninh accueille 10 millions de touristes de janvier à septembre Selon le Service provincial du tourisme, au cours des neuf premiers mois de l’année, le nombre de touristes ayant visité Quang Ninh est estimé à plus de 10 millions, dont 3,6 millions de visiteurs étrangers, soit une hausse respective de 25% et de 19% en glissement annuel.