08/12/2021 19:48
Plusieurs archipels du Pacifique réparaient les dégâts mercredi 8 décembre après des inondations dues à des tempêtes et à de fortes marées, les scientifiques mettant notamment en cause la montée du niveau de la mer liée au changement climatique.
>>La COP26 engrange des engagements sur les énergies fossiles
>>La COP25, une occasion "ratée" de répondre à l'urgence climatique
>>Climat : négociations de nuit pour tenter d'éviter un échec de la COP25

Inondation sur la route de l'aéroport à Majuro, aux îles Marshall, le 5 décembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les gouvernements des îles Marshall, des îles Salomon et des États fédérés de Micronésie ont tous fait état d'inondations frappant leur territoire, et certaines parties des Vanuatu étaient également touchées. "Le gouvernement des États fédérés de Micronésie a été informé d'importantes inondations à l'eau de mer à travers les îles du pays en raison des fortes marées et de tempêtes", a déclaré dans un communiqué le président du pays, David Panuelo.

À Majuro, la capitale des îles Marshall, la mer a submergé des jetées et a inondé plusieurs sections de la route menant vers l'aéroport, avant de se retirer. La police des îles Salomon a lancé une mise en garde, demandant aux habitants de se tenir à l'écart des rivières en crue.

Selon Murray Ford, spécialiste du climat à l'université d'Auckland en Nouvelle-Zélande, ces inondations s'expliquent par une combinaison de mauvaise météo, de marées particulièrement puissantes, d'un phénomène climatique de type La Niña et de l'élévation sur le long terme du niveau de la mer largement due au réchauffement du climat.

"Un événement comme celui-ci aurait été relativement bénin dans les années 1990, mais le niveau de la mer est nettement plus élevé aujourd'hui qu'à l'époque", a-t-il expliqué. "La montée du niveau de la mer accroît la fréquence et la magnitude de ce type d'événement", a-t-il ajouté. Selon M. Ford, des mesures effectuées depuis le début des années 1990 montrent que le niveau de la mer à Majuro s'élève de 4,8 millimètres par an en moyenne.

"Malheureusement, avec cette élévation régulière, ces inondations vont devenir plus fréquentes, plus étendues et bien plus graves. Nous devons planifier et nous préparer à cela maintenant", a déclaré pour sa part Ben Graham, un ancien dirigeant des îles Marshall habitant Majuro.

Les archipels du Pacifique figurent parmi les pays les plus exposés au réchauffement climatique, certains risquant même d'être totalement engloutis par l'élévation du niveau de la mer, un phénomène auxquels s'ajoutent des cyclones de plus en plus violents.

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Coopération entre Saigontourist et Vietnam Airlines Un programme de promotion comprenant un forfait combiné de chambres d’hôtel et de billets d’avion est proposé aux clients du 16 au 25 janvier 2022 par Saigontourist et Vietnam Airlines.