04/05/2021 15:17
Les anciens costumes royaux vietnamiens, les paysages et la culture traditionnelle sont autant de facteurs qui ont inspiré le jeune homme Nguyên Duy Duy et sa création des caissons lumineux 3D enchanteresses.
>>Les costumes à l’ancienne, le fil reliant le passé au présent

Les caissons lumineux de Duy présentent d'anciens costumes royaux, des paysages ainsi que la culture traditionnelle du Vietnam.

Originaire du district de Thach Thât en banlieue de Hanoï, Nguyên Duy Duy, 25 ans, a eu l'idée de combiner l'éclairage LED et l'art japonais du "kirigami", inspiré des ombres de marionnette, pour créer des caissons lumineux magiques dans le cadre de son projet de fin d'études universitaire en 2018.

Avec l'aide d'un ami, il a expérimenté la création de caissons lumineux pendant plus de trois ans, puis a créé sa propre marque - Fox Design. Son ami et lui sont désormais considérés comme des innovateurs en la matière au Vietnam.

Le dernier projet, intitulé "Viêt Nam - Dât nuoc - Con nguoi" (Le Vietnam - le pays - l’homme), est une combinaison de trois parties distinctes, dans laquelle la partie "L'homme" vise à honorer la beauté des femmes vietnamiennes en robes royales traditionnelles ou anciennes.

Une femme en costume royal, datant du XVIIIe siècle, fait l’objet d’une des caissons lumineux de Duy.

La partie "Pays" présente de beaux paysages au Vietnam, du Nord au Sud. 

En cherchant des idées pour son projet, Duy a entendu la chanson Nho vê Hà Nôi (Se rappeler Hanoï) interprétée par la diva Hông Nhung, qui lui a rappelé des souvenirs d'enfance avec son père et a ravivé son affection pour sa ville natale.

Une grande partie du paysage à l'intérieur de ses caisses lumineuses est associée à des sites connus de Hanoï tels que le Vieux Quartier, la célèbre "rue des trains" et la cathédrale Saint-Joseph.

Une source de fierté

De superbes paysages du pays font également leur apparition, tels que les rizières en terrasses, l'ancienne cité de Hôi An et l'ancienne cité impériale de Huê.

Selon Nguyên Duy Duy, présenter la culture et les costumes vietnamiens dans ses caissons lumineux est à la fois une joie et une source de fierté, car il comprend que "la culture fait partie intégrante d'une nation".

"La partie "Vietnam " a été la plus difficile pour moi", a-t-il raconté. "Après avoir parlé à mon équipe, j'ai décidé d'intégrer quatre formes culturelles et artistiques dans nos créations, y compris le+ tuông+ (théâtre classique), les marionnettes sur l'eau, la musique de la cour de Huê et l'espace culturel des gong sur les hauts plateaux du Centre".


Chaque caisson lumineux comprend de cinq à sept voire même jusqu'à 15 couches de papier, en fonction de l'image et de la couleur souhaitées. 

Avant de fabriquer un produit, Duy doit conceptualiser, concevoir, mettre en place la scène d'arrière-plan et organiser les couches de papier sur un ordinateur. Il découpe ensuite méticuleusement les dessins, qui doivent être imprimés à la main sur du papier d'art afin d'assurer la précision du produit final. Après la découpe, les couches de papier sont attachées les unes aux autres pour créer une image complète. Chaque couche doit être soigneusement choisie afin que sa qualité d'origine soit maintenue, sans rétrécissement, étirement ou plissement dû à la température ou à un taux d'humidité défavorable.

Chaque caisson lumineux comprend de cinq à sept voire parfois jusqu'à 15 couches de papier, selon la complexité du contexte et de l'image. Duy et ses amis doivent trouver un équilibre entre les composants, afin que la lumière puisse percer les couches de papier et créer l'effet escompté.

La configuration de l'éclairage LED à l'arrière de la boîte est également soigneusement calculée. Le rapport de lumière détermine les couleurs du produit final. Grâce à la technologie d’impression laser, chaque membre de l’équipe de Duy peut fabriquer trois pour quatre caissons lumineux par jour avec un niveau de précision et de sophistication croissant.

Avant le projet "Le Vietnam - le pays - l’homme", Duy a réalisé des caissons lumineux mettant en vedette des scènes célèbres de films classiques comme Le Roi Lion ou de grandes fêtes traditionnelles vietnamiennes.

Parfois, lui et son ami décident de refaire une œuvre s'ils estiment que la couleur ne convient pas ou si la lumière ne parvient pas à traverser la configuration comme ils le souhaitent.

Mais cela ne freine pas leurs esprits, Duy et ses amis sont pleinement investis dans la poursuite de leur métier artistique. "Nous prévoyons d’expérimenter d’autres sujets, tels que les souvenirs d’enfance, décrivant des moments mémorables que la plupart des enfants des zones rurales auraient vécus, ou des sujets plus sophistiqués comme le feng shui ou encore Bouddha", a partagé Duy.

Texte : Thuy Hà/CVN
Photos : Hoàng Dat/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Une palette de programmes promotionnels chez Saigontourist Les établissements membres de Saigontourist proposent des programmes promotionnels du 1er avril au 30 juin. Des réductions allant jusqu’à 60% sont appliquées sur les tarifs de chambres, en plus d’autres services à prix cassés.