13/05/2018 08:46
"Protéger absolument chaque vie" est un slogan incontournable pour les médecins envoyés à l’Hôpital militaire 175. Ces dernières années, ses équipes ont surmonté de nombreuses difficultés pour sauver des vies dans les îles de l’archipel de Truong Sa (Spratly).
>>Les soldats en blouse blanche de Truong Sa


Le fait de sauver les victimes et les malades est la mission sacrée des médecins. Cependant, le secours avec un équipement médical basique comme à Truong Sa est vraiment "un exploit". Au cours des 26 dernières années, les médecins militaires de Truong Sa sont intervenus pour de nombreux cas d’urgence dans des conditions parfois difficiles de pénuries par exemple.

En mer, à Truong Sa, fin 2012, Lê Quang Minh (résident dans le district de Hoài Nhon, province de Binh Dinh, Centre) s’est mis à souffrir  au niveau des mâchoires. Il ne pouvait plus manger ni boire et s’épuisait progressivement. Il devait prendre des médicaments parasympathomimétiques mais son visage a doublé de volume et ses yeux ont été affectés. Au bord de la mort, les médecins lui ont aussi diagnostiqué une maladie des poumons. Tous les efforts ont été mis en place pour lui, notamment l’extraction de 1,7 litre de pus dans la cavité abdominale, la poitrine et la plèvre. Il a été sauvé miraculeusement.

L’Hôpital militaire 175 se coordonne aussi avec les forces aériennes (en particulier la division aérienne 370) pour transférer les cas urgents vers le continent. Des centaines de vols ont déjà été effectués dans des conditions souvent extrêmes. C’est le cas du vol du 20 août 2016, après avoir reçu le signalement lié à l’accident de Trân Van Dinh dans l’île de Song Tu Tây avec des signes urgentissimes (arrêt cardiaque et respiratoire). Immédiatement, l’hélicoptère MI-17E de la division aérienne 370 a emmené Trân Van Dinh vers la terre ferme. Cependant, en raison d’une tempête, la durée de vol aller et retour du MI-17E s’est fortement allongée. Mais, en dépit des difficultés et des dangers, et avec la détermination de toute l’équipe, M. Dinh a été ramené sur la terre ferme en toute sécurité.

De la vitalité pour Truong Sa

Le Dr. Nguyên Hà Ngoc, ex-directeur de la clinique de Truong Sa en 2010-2011, a raconté: "La chose la plus merveilleuse dans ma vie a été faire un accouchement en toute sécurité sur l’archipel de Truong Sa". Chirurgienne orthopédiste, le 4 avril 2011, Nguyên Hà Ngoc et son coéquipier Hô Xuân Lang ont fait accoucher une femme du nom de Thuy à la clinique de Truong Sa. Il s’agissait d’un accouchement difficile et complexe où la direction de l’Hôpital militaire 175 avait décidé d’effectuer une intervention chirurgicale pour sortir le fœtus afin d’assurer la sécurité de la mère et du bébé. Avec l’aide de médecins de l’hôpital et via le système télémédecine, Nguyên Ngoc Truong Xuân est née, et est le premier cas d’accouchement par césarienne à Truong Sa. Quatre ans plus tard, l’exploit s’est répété à la clinique de Truong Sa pour la petite Hai Thuy.

"Notre plus grande fierté est qu’au cours des dix dernières années, il n’y a eu aucun incident grave ni de décès à Truong Sa", a partagé avec joie Hông Son.

Généralement, on peut donc vérifier que les médecins militaires sont de vrais  remparts pour lutter contre la mort. Ils sont des phares au milieu de la mer qui peuvent aider les soldats et les tranquilliser dans leurs missions tout autant que les pêcheurs dans leurs activités de production. La vie sur les îles est devenue plus agréable.    
 
        Texte et photos : Quang Châu - Hôpital 175/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’identité traditionnelle était au cœur des activités francophones

Les potentiels touristiques des provinces du Centre du Vietnam présentés en Thaïlande Trois provinces au Centre du Vietnam que sont Nghê An, Hà Tinh et Quang Binh ont organisé le 23 mai un programme pour présenter leurs potentiels touristiques en Thaïlande.