08/05/2022 08:17
Quatre fêtes traditionnelles des Khmers, Tày, Thai et Gia Rai ont été reproduites, les 16 et 17 avril, au Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam, à 40 km du centre-ville de Hanoï.
>>Les rites du mariage de l’ethnie Co Tu
>>Cérémonie de prière pour la santé des éléphants
>>Quand les Thai blancs remercient les divinités

Cérémonie de prière pour le bonheur et la paix des Tày.

S’inscrivant dans le cadre des activités de la Journée de la culture des ethnies du Vietnam (19 avril), ces festivités avaient pour but de présenter aux visiteurs les caractéristiques culturelles originales de ces minorités ethniques, et de promouvoir leurs belles valeurs traditionnelles.

Chaque année à la mi-avril, les Khmers du Sud organisent leur Têt traditionnel. Nommée Chol Chnam Thmây, cette fête est la plus importante de cette communauté et marque aussi la transition entre la fin de la saison sèche et le début de celle des pluies. On y manifeste sa reconnaissance envers les ancêtres et on prie pour espérer une bonne récolte. À côté du culte organisé à domicile, les Khmers participent à des rituels religieux dans les pagodes. Chol Chnam Thmây se tient pendant trois jours les années classiques, et quatre jours les années bissextiles.

Pour les Tày qui vivent dans le Nord, la cérémonie de prière pour le bonheur et la paix est un rituel très important au début de l’année. Les Tày croient que lorsqu’ils organisent cette fête, généralement au 1er ou 2e mois lunaire, ils seront bénis par des êtres surnaturels pour ainsi éviter toutes les malchances. La fête est organisée uniquement dans la maison de la famille hôte.

Quant à la Fête du nouveau riz organisée par les Gia Rai dans les hauts plateaux du Centre, elle a lieu au début du Nouvel An lunaire pour honorer le Génie du riz, solliciter une bonne année de cultures, une bonne santé et la prospérité pour les villageois. Les offrandes comprennent du riz parfumé, du ruou cân (alcool de riz à siroter avec un chalumeau de bambou), un coq et un porc. Après la cérémonie rituelle, de nombreuses activités sont organisées, tels que chant et danse des gongs, jeux populaires…

La fête Kin chiêng booc may des Thai dans le Centre tire son origine du rituel chamanique d’adoration des ancêtres. Selon les coutumes, elle est organisée vers les 11e et 12e mois lunaires au moment où les récoltes sont terminées, ou au printemps (les 2e et 3e mois lunaires). C’est aussi l’occasion pour les chamans de montrer leurs talents de communication avec les divinités. 


 
Texte et photos : Linh Thao - Tuân Duc/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

Robinsonnade sur l’île de Tu Do  Les paysages poétiques et les caractéristiques sauvages de l’île de Tu Do dans la ville de Hai Phong attirent certainement les touristes.