19/11/2018 17:03
La visite d’État au Vietnam du 18 au 20 novembre du président indien Ram Nath Kovind revêt une signification importante et contribuera à l’intensification de la coopération bilatérale dans plusieurs domaines. Il s’agit d’une remarque conjointe de plusieurs experts indiens sur cette visite.
>>Le président indien Ram Nath Kovind se rend à Dà Nang
>>Le président indien Ram Nath Kovind entame sa visite d’État au Vietnam
>>Le Vietnam est prêt à accueillir le président indien

Sonu Trivedi, directrice du Centre de recherche sur le Vietnam en Inde et maître de conférences à l'Université de Delhi. Photo: Huy Lê/VNA/CVN

Lors d’une interview accordée au correspondant de l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) à New Delhi, le Docteur Sonu Trivedi, directrice du Centre de recherche sur le Vietnam en Inde et maître de conférences à l'Université de Delhi, a souligné que la visite au Vietnam marquait la première fois que le président Ram Nath Kovind se rendait dans un pays à l'Est de l'Inde et que le Vietnam était également la première destination au sein de l’ASEAN choisie par le dirigeant indien pour sa tournée officielle en Asie.

Selon Sonu Trivedi, la visite se déroule deux ans après l’établissement du partenariat stratégique intégral entre les deux pays à l’occasion de la visite au Vietnam du Premier ministre Narendra Modi.

Le président indien Ram Nath Kovind prononcera un discours devant la législature vietnamienne, devenant le premier chef d’Etat indien et le deuxième dirigeant étranger à s’adresser à l’Assemblée nationale vietnamienne, après le président chinois Xi Jinping.

Visiter le sanctuaire de My Son

La première étape de la visite du président indien est Dà Nang. Ram Nath Kovind visitera le sanctuaire de My Son - patrimoine culturel de l’UNESCO, dans la province voisine de Quang Nam, où ont été construits de nombreux temples hindous, considérés comme une illustration de la connectivité des civilisations des deux nations.

Le Docteur Faisal Ahmed de FORE School of Management à New Delhi. 
Photo: Huy Lê/VNA/CVN

De son côté, le Docteur Faisal Ahmed de FORE School of Management à New Delhi a estimé que la visite au Vietnam du président indien Ram Nath Kovind permettrait aux deux pays d’élargir leurs relations dans la région Indo-Pacifique, notamment dans le contexte où le Vietnam est un facteur clé de la politique "Agir vers l'Est" (Act East) de l'Inde.

Faisal Ahmed a suggéré au Vietnam et à l'Inde de créer des conditions plus favorables l'un pour l'autre dans différents domaines en rejoignant des chaînes de valeur.

Les deux pays devraient coopérer et profiter au mieux de leurs avantages mutuels en matière de services, a-t-il déclaré, suggérant une collaboration plus étroite dans l’éducation, la santé, les technologies, la finance, le tourisme, le divertissement et la logistique.

Il a également exhorté les deux pays à renforcer les échanges entre les deux peuples via des échanges universitaires et culturels, des rencontres entre entreprises.

Rajaram Panda, chercheur à la Lok Sabha. Photo: Huy Lê/VNA/CVN

Rajaram Panda, chercheur à la Lok Sabha (Chambre du peuple ou chambre basse de l'Inde), a souligné les potentialités de la coopération bilatérale dans la production de films et le tourisme, avant d’estimer que les visites à tous niveaux indiquaient la bonne voie pour les relations entre le Vietnam et l'Inde.

Plusieurs experts ont décrit l’Inde comme un facteur important de la coopération au développement et de l’amélioration des capacités du Vietnam, car elle soutient de nombreux projets dans ces secteurs au Vietnam.

Les spécialistes se sont félicités par ailleurs des liens bilatéraux en matière de défense et d'économie, affirmant que les échanges bilatéraux devraient passer de 3 milliards de dollars en 2010 à environ 9,5 milliards en 2018.

Selon eux, l'Inde soutient le Vietnam dans le maintien de la liberté de navigation et de survol  ainsi que dans l'établissement d'un ordre fondé sur des règles. Les deux pays soulignent l'importance de la liberté de navigation et de survol en Mer Orientale et appellent au règlement pacifique des différends et au respect du non recours à la force ou de menace d’y recourir. Ils ont déclaré que si les pays concernés respectaient les normes internationales telles que la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, la région se développerait de manière pacifique.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Du fil de cuivre à l’œuvre d’art

Un portail d’information sur le tourisme intelligent de Phu Yên et Hà Nam La province centrale de Phu Yên a officiellement mis en service son portail d’information sur le tourisme qui est également accessible sur les smartphones utilisant IOS et Android.