08/11/2020 15:58
Un comité d'experts s'est prononcé vendredi 6 novembre pour ne pas recommander à l'Agence américaine des médicaments (FDA) d'autoriser un nouveau traitement contre la maladie d'Alzheimer, contre laquelle la recherche stagne depuis des décennies.
>>Des mini-cerveaux créés en laboratoire s'activent, une première
>>Parkinson: des chercheurs creusent la piste d'une détection précoce
>>Stimuler les ondes du cerveau pour préserver un type de mémoire

La maladie d'Alzheimer touche des millions de personnes à travers le monde. 
Photo : AFP/VNA/CVN

Après un long examen du dossier, les onze membres du comité ont jugé, avec dix voix contre et une abstention, que le traitement n'avait pas suffisamment fait preuve de son efficacité. Son avis n'est pas contraignant, mais la FDA suit habituellement ses recommandations.

Aucun médicament n'a été autorisé contre Alzheimer depuis près de deux décennies, et les études sur des traitements ont subi ces dernières années revers sur revers.

Les laboratoires Biogen espéraient voir leur molécule, aducanumab, être la première à recevoir le feu vert pour traiter le déclin cognitif dont souffrent les malades d'Alzheimer. Aucune guérison n'existe à ce jour.

"Je pense qu'il existe un besoin énorme, urgent et non comblé d'un traitement contre Alzheimer. Je pense aussi que si nous approuvons quelque chose dont les données ne sont pas solides, le risque est de retarder pour de nombreuses années des traitements de qualité et efficaces", a expliqué, Joel Perlmutter, l'un des experts du comité.

Un grand essai clinique avait conclu que le médicament des laboratoires Biogen était efficace, tandis qu'un autre avait donné des résultats négatifs.

Des avis contrastés 

"Aucun agent modifiant la maladie d'Alzheimer n'existe à ce jour, et cela promet d'être un tel agent", avait notamment jugé Thomas Wisniewski, directeur du centre de recherche sur la maladie d'Alzheimer de l'université de New York.

Le médicament, toutefois, ne faisait pas l'unanimité.

"Le mieux est parfois l'ennemi du bien, mais en ce qui concerne l'aducanumab, les preuves n'atteignent même pas le niveau de +bien+", avait commenté David Knopman, de la Mayo Clinic, dans un document soumis au panel d'experts.

Il recommandait à Biogen de mener un troisième essai clinique.

L'aducanumab est ce qui s'appelle un anticorps monoclonal. Il vise à "dissoudre" les agrégats d'une protéine, la bêta-amyloïde, qui s'accumule et crée des plaques dans les tissus cérébraux des patients.

C'est depuis longtemps l'une des principales cibles des chercheurs contre la pathologie dégénérative, qui se traduit par un déclin des fonctions cognitives et une perte d'autonomie.

L'aducanumab n'a peut-être pas dit son dernier mot, Biogen pouvant approfondir ses recherches. Mais le coût probable de plusieurs milliers de dollars par an et par patient pourrait quoi qu'il arrive représenter un frein, tout comme le mode d'administration par voie intraveineuse.

Près de 50 millions de personnes souffrent à travers le monde de la maladie d'Alzheimer ou d'une autre forme de démence, selon les chiffres de l'Alzheimer's Association. Environ 131 millions devraient être concernées d'ici 2050.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Dà Nang, Quang Nam et Thua Thiên-Huê s'associent pour le touristique Le Service du tourisme de la ville de Dà Nang a collaboré avec les Départements du tourisme, les Associations du tourisme et les entreprises des provinces de Quang Nam et de Thua Thiên-Huê pour lancer mercredi 25 novembre le programme de relance touristique "Trois localités - Une destination avec de nombreuses expériences".