09/04/2018 11:16
L'Universié de Huê a organisé de nombreuses activités significatives en faveur de plus de 500 étudiants laotiens à l’occasion de la fête du Nouvel An traditionnel laotien (Bunpimay).
>>Nouvel An du Laos 2018 : les dirigeants de Hô Chi Minh-Ville formulent leurs vœux
>>Le Vietnam à la célébration du Nouvel An traditionnel du Laos en Suisse
>>Le Nouvel An traditionnel du Laos fêté aux États-Unis

Ces activités ont permis aux étudiants laotiens à Thua Thiên-Huê de célébrer leur Nouvel an traditionnel et aussi de contribuer à l’intensification de l’amitié et de la solidarité entre le Vietnam et le Laos.

La fête du  Nouvel an traditionnel laotien célébrée à l'Universié de Huê.
Photo : Tuong Vy/VNA/CNV

À cette occasion, l’ambassadeur du Laos au Vietnam et des responsables de l’Université de Hue ont remis le satisfecit à 60 étudiants laotiens ayant obtenu des meilleurs résultats dans leurs études.

Dans le cadre d’un accord de coopération entre Thua Thiên-Huê et sept villes et provinces laotiennes, la province vietnamienne a accueilli environ 1.100 étudiants laotiens dont près de 500 ont été diplômés. Parmi eux, de nombreux travaillent dans les organes importants du Laos.

Le Nouvel An traditionnel du Laos se déroule chaque année au mois d’avril et dure trois ou quatre jours. Pendant ces jours de fêtes, on ondoie d’eau lustrale les effigies du Bouddha, ce qui permet à chacun de se purifier des péchés de l’année, de même que les moines lors des processions.

Dans la rue un peu partout, les gens s’aspergent. Les “phoubao” et les “phousao”, garçons et filles, en vêtements aux couleurs chatoyantes s’amusent, rient et s’arrosent à qui mieux mieux dans la joie et la bonne humeur. Les Laotiens bénissent leur famille, leurs amis et les visiteurs en les arrosant avec de l’eau claire.

Cette période donne aux familles l’occasion d’honorer leurs ancêtres, aux amis l’opportunité de se réunir pour se souhaiter la bonne année, avec tous les voeux qui l’accompagnent : chance, bonheur, santé et prospérité...

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Thi.bli, de l’amour de la céramique à l’amour du Vietnam

Un Depuis 15 ans, chaque dimanche matin, les philatélistes de la capitale se donnent rendez-vous dans un petit café de la rue Triêu Viêt Vuong. Rassemblés sur le trottoir, ils boivent du thé et du café tout en échangeant des timbres.