18/04/2018 08:30
Dans l’optique d’aider les malvoyants à sortir de leur isolement et de leur apporter les moyens de mener une vie quotidienne normale, quatre étudiants de l’École polytechnique - Université de Dà Nang (Centre) ont créé une machine à lire spécialement faite pour eux.
>>Pour une meilleure intégration des handicapés
>>Elle a fait de son handicap une véritable force

Le premier prix du concours ASU/AWS EduHackathon 2017 a été attribué à des étudiants vietnamiens.
Photo: CTV/CVN

Les personnes malvoyantes peuvent maintenant effectuer la lecture de pages grâce à une machine créée par un groupe d’étudiants de l’École polytechnique - Université de Dà Nang. Son produit, estimé très pratique par le jury, a remporté le premier prix du concours ASU/AWS EduHackathon 2017 organisé par l’Université d’Arizona, Amazon Web Services - une unité commerciale d’Amazon.com, et un projet collectif connu sous le nom de Building University - apprentissage et développement de l’industrie par l’innovation et la technologie Alliance (BUILD-IT Alliance). Il s’agit d’un appareil qui peut énoncer clairement et avec précision plusieurs types de support, notamment livres, journaux et magazines.

Atténuer les difficultés des malvoyants

Selon Bùi Lê Dat, membre dudit groupe, ce produit a été conçu en toute simplicité. Il est construit sur la base de la technologie de cloud computing AWS, et se compose de trois parties principales, que sont la caméra, l’unité de traitement et le haut-parleur.

Lorsqu’un utilisateur déplace le doigt sur une ligne, la caméra prend des photos des caractères qu’elle perçoit, et les images ainsi capturées sont ensuite converties au format numérique approprié avant d’être envoyées au processeur.

Cette unité libère alors une piste audio qui peut ensuite être lue sur le haut-parleur du casque. Cette innovation permet aux personnes malvoyantes de lire tous les types de supports écrits sans avoir besoin de recourir au système de caractères Braille.

Cette machine à lire combine une reconnaissance de texte très rapide et une grande facilité d’utilisation.
Photo: CTV/CVN

L’idée d’une telle machine est venue à Bùi Lê Dat, Nguyên Thai Hoàng, Nguyên Khanh Trinh et Ta Sinh Phuc lorsqu’ils ont réalisé la difficulté partagée par les malvoyants dans la lecture. Ils ont donc décidé d’agir en faveur de l’amélioration de leur vie quotidienne.

"Autant que je sache, beaucoup de gens ont fabriqué des produits qui enseignent ou utilisent le braille, mais la plupart des journaux et livres ne l’utilisent pas et un certain nombre de ces personnes sont incapables de le lire. Ils sont désavantagés", a déclaré Nguyên Thai Hoàng.

Pendant la réalisation de l’appareil, nombre de difficultés sont apparues et, ensemble, ils ont essayé de chercher des réponses.

"La chose la plus difficile était que la programmation était assez complexe  car l’automatisation était un point central mais délicat", a partagé Nguyên Thai Hoàng.

Les créateurs ont dû à plusieurs reprises faire le doigt prothétique que doit porter le lecteur de textes, ce qui  a demandé beaucoup de temps et d’efforts, a-t-il ajouté.

Aspiration à l’innovation

Certaines personnes ayant une déficience visuelle ont souhaité utiliser l’appareil une fois celui-ci terminé.

"J’aime beaucoup lire les livres et journaux et j’espère avoir un petit appareil simple vendu à un prix raisonnable", a dit Vo Van Nhât, qui avait demandé de l’aide auprès des étudiants.

Le groupe a essayé de produire une version vietnamienne pour la machine à lire avant qu’elle ne soit utilisée dans un test pilote.

Il remplacera également le processeur actuel par un plus petit, moins cher mais tout aussi efficace, de sorte que le lecteur portable sera proposé à un prix inférieur, de l’ordre de quelques dizaines de dollars.

Ce premier succès ne semble cependant pas satisfaire les quatre jeunes inventeurs. Ils aspirent à perfectionner leur produit, pour le rendre plus léger, mais aussi pour y intégrer de nombreuses autres fonctions, notamment la reconnaissance des articles dans les supermarchés afin de faciliter aussi les achats des personnes malvoyantes.
 
Doàn Nhan - Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.