30/01/2020 18:00
Plusieurs sociétés singapourienne, dont le géant immobilier CapitaLand, ont annoncé la fermeture temporaire d’entreprises en Chine au milieu de la propagation du nouveau coronavirus.
>>Les entreprises françaises présentes à Wuhan dans l'expectative
>>L'OMS appelle le "monde entier à agir", premières évacuations d'étrangers
>>Le rapatriement des Français piégés à Wuhan s'organise

Des gens portent des masques à Singapour dans le contexte de propagation du nouveau coronavirus. Photo : AFP/VNA/CVN

CapitaLand a annoncé mercredi 29 janvier avoir fermé six de ses centres commerciaux en Chine, dont quatre à Wuhan et deux à Xi’an, selon les exigences des autorités locales. Ses supermarchés à CapitaMall Westgate de Wuhan et CapitaMall Xindicheng de Xi'an, cependant, restent ouverts pour assurer l'approvisionnement en nourriture et en produits essentiels de la vie quotidienne aux communautés locales.

Les 45 autres centres commerciaux de CapitaLand dans diverses villes chinoises, telles que Pékin et Shanghai, continuent de fonctionner avec des horaires plus courts. Dasin Retail Trust a déclaré avoir raccourci les heures d'ouverture de cinq centres commerciaux en Chine et fermé temporairement des endroits bondés dans ces centres commerciaux tels que les cinémas et les salons de karaoké.

Sasseur Real Estate Investment Trust a également annoncé la fermeture temporaire de quatre centres commerciaux à Chongqing, Bishan, Hefei et Kunming en Chine. De même, la société de tourisme Straco Corp a décidé de fermer temporairement trois bureaux en Chine.

En Thaïlande, le Département des parcs nationaux, de la faune et de la conservation des plantes (DNP - Department of National Parks, Wildlife and Plant Conservation) prévoit d’examiner les chauves-souris des cavernes, dans le contexte de préoccupations sur la possibilité que ces créatures pourraient être liées à l'épidémie du nouveau coronavirus (2019-nCoV).

Chongklai Voraphongston, directeur général adjoint du DNP, a déclaré mercredi  30 janvier aux médias que les scientifiques de son département surveilleront toutes les grottes avec des chauves-souris dans les parcs nationaux. M. Chongklai, cependant, a minimisé les risques pour la santé associés aux chauves-souris dans les grottes.

"Les touristes viennent juste pour les regarder... ne pas les consommer comme nourriture et cela minimise les risques", a-t-il dit, ajoutant que le département surveillera également la santé des touristes chinois qui visitent les grottes. Les chauves-souris sont classées comme espèces sauvages protégées en vertu de la loi thaïlandaise et il est interdit de les chasser.

Pourtant, des chauves-souris sont illégalement exportées vers la Chine pour être mangées et leurs excréments sont utilisés localement pour fabriquer des engrais. Les scientifiques soupçonnent que la chauve-souris soit probablement à l’origine du 2019-nCoV. Au Laos, bien que ce pays ne signale à ce jour aucun cas de contamination, certaines écoles privées ont annoncé la fermeture temporaire de leurs portes.

Le bilan des morts liées au nouveau coronavirus est monté à 170 en Chine, avec plus de 1.700 nouveaux cas de contamination enregistrés dans le pays, a annoncé jeudi 30 janvier 2020 le gouvernement chinois. Au total, 7.711 personnes ont été contaminées.

Parmi les nouveaux décès constatés, 37 l'ont été dans la région du Hubei, dont la capitale est la ville de Wuhan, épicentre de l'épidémie, et le 38e dans la province chinoise du Sichuan (Sud-Ouest). Parallèlement, la liste des pays touchés s'allonge, les derniers en date étant les Émirats arabes unis et la Finlande.

VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains