01/06/2018 15:20
Les Belges souhaiteraient que leurs frites, symbole de leur pays et de leur culture, déjà prisées par le monde, atteignent les marchés internationaux surtout en Asie du Sud-Est et au Vietnam.
>>Le Vietnam, marché prometteur pour les exportateurs de pommes de terre
>>Le Vietnam, un marché prometteur pour les entreprises belges de frites

Les frites Lutosa sont présents lors de la visite au Vietnam du ministre fédéral belge de l'Agriculture, Denis Ducarne, en février dernier.
Photo : Huong Giang/CVN

La Belgique est le plus grand exportateur de frites surgelées au monde. L’industrie belge de la transformation de la pomme de terre exporte environ 90% de sa production totale. En 2016, les exportations belges de frites ont augmenté de 14,3 % pour atteindre 1,68 million de tonnes.  La culture de la frite belge est même inscrite au patrimoine immatériel de l’UNESCO.

Actuellement, au Vietnam, cinq grandes marques belges, véritables poids lourds de l’exportation de produits à base de pomme de terre sont déjà présentes comme Agristo, Bart’s Potato, Clarebout Potatoes, Ecofrost and Mydibel – Elles exportent vers plus de 100 pays et territoires.

En 2017, la Belgique a exporté plus de 2.000 tonnes de frites surgelées (pour une valeur de 2,853 millions de dollars) vers le Vietnam. Ce chiffre devrait grimper dans les temps à venir. En effet, les entreprises belges accélèrent la présentation et la distribution de leurs produits au Vietnam.

Selon Romain Cools, secrétaire général de la fédération belge du négoce et de la transformation de la pomme de terre (Belgapom), la croissance en Asie du Sud-Est est parmi les plus rapides au monde en raison de l’émergence d’une classe moyenne, de l’urbanisation et d’une population jeune, ajoutant que les frites surgelées de Belgique sont prêtes à répondre à la demande de cette région.

Après être présente en Indonésie, en Malaisie, en Thaïlande et à Singapour,  les cinq entreprises ainsi que le groupe de frites belges se sont rendus au Vietnam afin de faire leur place sur le marché de la pomme de terre du pays.

Le Vietnam a importé 146.582 tonnes de pommes de terre de Chine, soit une hausse de 72% ces cinq années dernières tandis que la superficie du pays de la culture de la pomme de terre baisse de plus en plus.

Bien qu’il soit un grand producteur agricole, le Vietnam cultive très peu la pomme de terre à cause de ses particularités climatiques. Sa production annuelle n’atteint que 300.000 tonnes et la superficie de culture a été ramenée à 21.000 ha contre 31.000 il y a 10 ans.

Romain Cools fait savoir que "nos entreprises ont confiance en leur compétitivité sur le marché vietnamien étant donné que le prix de nos frites importées ne s’élève qu’à 773 euros la tonne en 2017, contre 1.102 euros pour les frites américaines et 781 pour les frites chinoises".

À noter que depuis 13 ans, les frites surgelés Lutosa sont distribués au Vietnam  via la société TOGICO. Cette marque est le leader en frites et autres produits de pommes de terre belges dans la grande distribution vietnamienne.

Vân Du/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.