14/02/2020 22:46
Quelque 16 entreprises américaines, dont IBM, Amazon et John Deere, se sont rendues au Cambodge pour rechercher des opportunités d'investissement dans l'agriculture, selon l'ambassadeur américain au Cambodge, Patrick Murphy.
>>Cambodge : forte baisse des exportations de riz en janvier
>>Cambodge : deux nouveaux projets thermoélectriques approuvés
>>L'économie du Cambodge se développe rapidement dans la région, selon la BM

Vue panoramique de Phnom Penh, au Cambodge. Photo : AFP/VNA/CVN

S'exprimant lors d'un atelier tenu récemment au Cambodge, Patrick Murphy a déclaré que c'était la deuxième année consécutive que l'ambassade des États-Unis se coordonnait avec le gouvernement américain pour organiser une mission commerciale au Cambodge afin d'explorer les opportunités d'investissement dans le secteur agricole.

Il s'agissait de la plus grande mission commerciale des États-Unis au Cambodge dans l'histoire récente qui représentait les meilleures entreprises américaines et les grandes sociétés agricoles, a-t-il souligné, notant que celle-ci pourrait fournir une assistance technologique au Cambodge pour aider ce pays asiatique à promouvoir le développement agricole.

Le diplomate a déclaré que les entreprises américaines se concentraient également sur le développement des communautés et a expliqué les normes à respecter pour parvenir à un développement durable.

Le secteur agricole représente environ 22% du produit intérieur brut (PIB) du Cambodge, tout en employant environ 3 millions de travailleurs.

Les principales exportations agricoles du Cambodge concernent le riz, le manioc, le maïs, le poivre, la mangue fraîche et l'huile de palme brute, totalisant 4,2 millions de tonnes en 2018. Le commerce agricole américano-cambodgien est évalué à 220 millions de dollars par an.

VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Le Centre du Vietnam reste une destination sûre Alors que de nombreuses localités ont suspendu leurs activités touristiques pour prévenir les infections respiratoires aiguës causées par la nouvelle souche du coronavirus (COVID-19), le Centre du Vietnam fait des efforts pour assurer la sécurité pour accueillir les voyageurs, avec des mesures pour consolider son image de destination sûre.