16/07/2018 17:11
La quatrième révolution industrielle 4.0 offre au Vietnam de nombreuses opportunités mais pose également des défis, dont le principal est la question des ressources humaines.
>>Le Vietnam accélère son accès à l’industrie 4.0
>>Le Vietnam appelle des experts en sciences et technologies

Une classe de Teky à Hô Chi Minh-Ville. Photo: infonet/CVN

Selon les experts, la formation du personnel au service de l'industrie 4.0 devrait commencer avec les jeunes générations. Teky est le premier institut du Vietnam spécialisé dans ce domaine. Dans la classe de Teky, il y a tout de même des enfants de cinq ans. Contrairement  aux classes d'informatiques "normales" à l'école, dans celle qui nous intéresse les élèves peuvent étudier la programmation, une des principales matières en termes d'informatique, et ce à tel point qu'elle a déjà été introduite dans plusieurs pays.

Ainsi, les enfants peuvent créer leurs propres jeux - une nouvelle méthode d’apprentissage pour de nombreux petits vietnamiens. Nguyên Minh Son, un élève de l’école primaire de Chu Van An à Hanoï a dit: "J'aime étudier ici. Au lieu de jouer aux jeux-vidéos disponibles, je peux créer mes propres jeux."

Le cours offre aux enfants une compréhension de base de la programmation. Ils peuvent ensuite suivre des programmes plus avancés comme le langage de programmation et la conception de programmes, a précisé Nguyên Quang Huy, maître de l’Institut de technologies créatives Teky. Teky est le premier institut du Vietnam destiné aux enfants en classe maternelle. Il fut créé par Dào Lan Huong, professionnel du secteur capitalisant une riche expérience.

"Il est nécessaire d’aider les enfants à développer leur pensée logique et leurs compétences en informatique, tout en leur apportant les connaissances fondamentales dont ils ont besoin dans le cadre de la révolution industrielle 4.0. J'ai étudié les derniers modèles d'enseignement dans le monde, comme celui des États-Unis, de la République de Corée, de Singapour et de la Chine afin de mettre au point un programme optimum au Vietnam", a indiqué Dào Lan Huong, fondatrice de l’Institut de technologies créatives Teky.

À ce jour, Teky compte plus de 3.000 jeunes apprenants. Il reste à espérer que les parents reconnaîtront l’importance de l’enseignement de la programmation à l’école et finiront par la considérer comme une matière comme d’autres. En 2018, Teky souhaite aider 10.000 élèves à accéder à cette formation.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Quang Ngai veut faire de Ly Son un géoparc mondial La province centrale de Quang Ngai s’engage dans l’élaboration d’un dossier pour que son géoparc de Ly Son devienne un géoparc mondial.