30/11/2019 18:41

>>Réchauffement climatique : plus une minute à perdre pour éviter le pire

Les écoles et les universités ont fermé samedi 30 novembre en raison de la pollution atmosphérique dans plusieurs régions d’Iran, y compris dans la capitale Téhéran enveloppée dans un nuage de fumée toxique, a rapporté l’agence officielle Irna. "En raison d’une pollution de l’air accrue, les crèches, les écoles maternelles et primaires, les universités et les établissements d’enseignement supérieur de la province de Téhéran seront fermés", a annoncé vendredi soir 29 novembre le gouverneur adjoint de la capitale, Mohammad Taghizadeh, cité par Irna. La concentration moyenne de particules fines à Téhéran a atteint 146 microgrammes par mètre cube, selon un site de suivi de la pollution de l’air lié au gouvernement. L’Organisation mondiale de la santé recommande que cette concentration en particules nocives ne dépasse pas 25 µg/m3 en moyenne sur 24 heures.

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Têt : branle-bas de combat au village de fleurs de Sa Déc À l’approche du Têt traditionnel, le village des fleurs de Sa Déc, province de Dông Thap (Sud), entre dans une période très affairée. Les quelque 2.000 foyers producteurs mettent les bouchées doubles pour répondre aux nombreuses commandes.