18/03/2019 08:43
Éreinté par l'opposition, l'exécutif a reconnu des "dysfonctionnements" du dispositif de sécurité face à un nouveau pic de violence samedi 16 mars à Paris qui renvoie à un niveau de tension connu avant le "grand débat" lancé pour calmer la crise des "gilets jaunes".
>>Et une foule noire et jaune enflamma les Champs-Élysées...
>>Un samedi soir sur les Champs-Élysées saccagés

Kioske à journaux en flammes sur l'avenue des Champs-Élysées lors de la manifestation des "gilets jaunes", le 16 mars à Paris. Photo: AFP/VNA/CVN

Le Premier ministre Edouard Philippe a identifié des "insuffisances" du maintien de l'ordre "dans son exécution" qui n'ont pas permis d'éviter le saccage d'une partie des Champs-Élysées, vitrine de la France à l'étranger, a dit Matignon, après une réunion convoquée dimanche 17 mars en présence des ministres de l'Intérieur, Christophe Castaner, et de la Justice, Nicole Belloubet, ainsi que le secrétaire d'État, Laurent Nunez.

En réponse, Edouard Philippe "fera ses propositions d'adaptation au président de la République demain à 11h30 pour renforcer la doctrine d'emploi des forces de l'ordre "et s'assurer à tout moment de la fermeté de son exécution", a indiqué Matignon. Il "rendra publique ces mesures rapidement", a par la suite précisé Matignon dans un communiqué.

Le président Emmanuel Macron a demandé des "mesures fortes" samedi soir 16 mars, estimant que "tous ceux qui étaient là se sont rendus complices".

Les images de pillages et d'incendie du restaurant Fouquet's, de magasins ou d'une succursale bancaire des Champs-Élysées ont tourné en boucle dans les médias. Même si elles tranchaient avec celles des autres défilés globalement très calmes de dizaines de milliers de manifestants "gilets jaunes" ou pour le climat dans la capitale et le reste du pays.

Deux cents personnes ont été placées en garde à vue, dont 15 mineurs, selon le Parquet. Quelque 80 enseignes ont été touchées, dont une vingtaine pillées ou victimes de départs d'incendie, a précisé à l'AFP une association.

Quelque 150 mètres cubes de déchets ont dû être ramassés à Paris, selon la mairie.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Ligne aérienne Dông Hoi - Dà Nang et vols panoramiques à Quang Binh La Société par actions d’aviation Hai Âu exploitera à partir du 4 mai une nouvelle ligne aérienne reliant la ville de Dông Hoi, province de Quang Binh, à Dà Nang, dans le Centre, avec des hydravions Cessna Grand Caravan 208B-EX de 12 sièges, a informé le Service du tourisme de Quang Binh.