15/07/2021 11:55
Le vice-Premier ministre et ministre cambodgien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Prak Sokhonn, a déclaré encourager les contributions américaines aux efforts de l’ASEAN visant à mettre fin au COVID-19 et à minimiser ses impacts.
>>Le Cambodge appelle à une solidarité contre le COVID-19
>>Le PM Hun Sen et son épouse testés négatifs au COVID-19
>>ASEAN - États-Unis : les ministres des AE convenus de promouvoir la coopération

Le ministre cambodgien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Prak Sokhonn. Photo : VNA/CVN

Selon un communiqué publié le 14 juillet par le ministère cambodgien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale sur les résultats de la conférence spéciale des ministres des Affaires étrangères ASEAN - États-Unis tenue le même jour, Prak Sokhonn a appelé les parties concernées en Mer Orientale à faire preuve de retenue, à ne pas compliquer la situation et à régler des différends par les mesures pacifiques, respectant le droit international, y compris la Convention des Nations unies sur le droit de la mer 1982.

De son côté, le ministre malaisien des Affaires étrangères Hishammuddin Tun Hussein a exhorté l’ASEAN et les États-Unis à intensifier leur coopération dans la relance de leurs économies et la réparation des dommages causés par le coronavirus. Il a souligné l’importance de maintenir les échanges commerciaux bilatéraux avant d'appeler les États-Unis à soutenir l'ASEAN dans le traitement du problème de la santé mentale, qui est un domaine d'intervention crucial pour lutter contre les impacts socio-économiques de la pandémie.

D'autres domaines dans lesquels l'ASEAN et les États-Unis peuvent renforcer leur coopération comprennent la cybersécurité, le développement numérique et la criminalité transnationale, a-t-il déclaré.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.