09/10/2018 22:44
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc et des dirigeants du Cambodge, du Laos, du Myanmar et de Thaïlande ont eu le 9 octobre à Tokyo une entrevue avec l’Empereur Akihito du Japon.
>>Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc s'adresse au Xe sommet Mékong - Japon
>>Un expert japonais estime le rôle du Vietnam au sein de la coopération Mékong - Japon
>>D'énormes potentiels de coopération entre le Japon et les pays du Mékong

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (droite) lors de la rencontre avec   l’Empereur Akihito, le 9 octobre à Tokyo. Photo: Thông Nhât/VNA/CVN

L’Empereur du Japon a souligné l’importance de la confiance et de la compréhension entre le Japon et ces cinq pays du Mékong. Ils ont souhaité que l’Année de l’amitié Mékong-Japon 2019 permette de renforcer les échanges entre les habitants des six pays.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné que le Vietnam accordait une grande priorité à sa coopération avec le Japon et à l’approfondissement des relations bilatérales.

Le même jour, les dirigeants du Vietnam, du Cambodge, du Laos, du Myanmar et de Thaïlande ont eu une rencontre avec l’Alliance des députés d’amitié Mékong-Japon. Appréciant le rôle de cette alliance, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souhaité qu’elle continue d’apporter ses contributions à la coopération multiforme entre le Japon et les pays du Mékong.

Le président de l’Alliance des députés d’amitié Mékong-Japon, Ryu Shionoya, et le secrétaire général du Cabinet, Yoshihide Suga, également conseiller de cette alliance, ont souligné que l’Alliance ferait de son mieux pour promouvoir la coopération Mékong-Japon dans divers domaines, dont la construction d’infrastructures, l’investissement, le commerce, l’environnement, la formation des ressources humaines, ainsi que les échanges entre habitants.

Toujours mardi 9 octobre, les dirigeants des pays du Mékong ont travaillé avec la Fédération des organisations économiques japonaises (Keidanren).

Lors de cette séance de travail, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a présenté les potentiels économiques du Vietnam et la volonté du gouvernement vietnamien de garantir la stabilité socio-politique, d’améliorer le climat des affaires et d’accélérer l’intégration internationale.

Le président de la Keidanren, Nobuyuki Koga, a assuré que cette fédération continuerait à chercher à promouvoir les investissements japonais dans la région du Mékong pour la prospérité et le développement durable.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.