12/05/2022 18:20
Depuis dix ans, les étudiants du projet "Hanoi Food Rescue" démarchent les restaurants pour récolter des repas préparés mais pas utilisés, puis les apporter aux personnes en situation difficile.
>>Un jeune handicapé au cœur d’or
>>La bienveillance des Saïgonnais pendant la pandémie de COVID-19
>>Les Restos du cœur à la sauce vietnamienne

Une lycéenne fait don des repas gratuits aux patients dans un hôpital à Hanoï.

"Dans notre famille, les aliments qui restent après le repas sont quotidiennement stockés dans le réfrigérateur, mais s’ils ne sont pas consommés, ils seront jetés. La situation est la même pour des buffets dans les restaurants et les hôtels. C’est pour éviter cette situation que nous avons mis en œuvre le projet +Hanoi Food Rescue+ qui offre des repas gratuits aux personnes démunies de la capitale", informe Pham Thu Uyên, du Lycée d’élite Hanoï-Amsterdam.

Le projet, créé suite à un concours réalisé au sein du lycée, s’est donné pour mission d’éviter le plus possible le gaspillage alimentaire. Du lundi au vendredi, la quarantaine de lycéens membres du projet rendent visite aux restaurants, hôtels et cantines pour obtenir de la nourriture invendue, avant de la partager avec les personnes dans le besoin. 

"Bien que ces aliments soient des restes, ils gardent toutes leurs qualités nutritives. C’est vraiment du gaspillage si on les jette" partage Pham Thu Uyên. Avant d’en faire don aux nécessiteux, les aliments sont mis dans des boîtes recyclées à base de bagasse.

À travers leur action quotidienne, Uyên et ses amis se sont rendus compte qu'il y avait encore beaucoup de personnes vivant dans des situations très difficiles, alors qu’eux-mêmes pouvaient se permettre de jeter des produits qu’ils n’aiment pas.

Actifs pendant la crise sanitaire

Depuis 10 ans, Hanoi Food Rescue participe ainsi à la prise de conscience du gaspillage du secteur alimentaire et essaye, à son niveau, de le limiter. Le projet élargit son audience au-delà de la communauté lycéenne notamment à deux occasions : le "Têt Donation" et "The Hunger Games", deux événements qui attirent un grand nombre de participants.

Au "Têt Donation", les jeunes rassemblent de la nourriture, des vêtements et des livres pour en faire don aux enfants démunis. Afin de financer leur voyage pour acheminer les cadeaux jusqu’aux enfants démunis, les étudiants vendent des objets dans les rues piétonnes autour du lac Hoàn Kiêm à Hanoï. Pour Pham Thu Uyên, chaque article acheté par la population est une petite partie de l’amour que les gens ont pour ces enfants.

En 2022, plus de 3,5 tonnes d’articles, nourriture, confiserie, vêtements, livres notamment, ont été offerts aux élèves de l'école primaire de Tân Son 1 (district de Luc Ngan, province septentrionale de Bac Giang) à l’occasion du "Têt donation".

Pendant la crise sanitaire de la pandémie de COVID-19, les jeunes du projet ont participé au sauvetage des produits agricoles bloqués aux portes des frontières. Ils ont aussi été très actifs pour appeler aux dons afin d’aider les personnes en situation difficile, surtout les chômeurs et les migrants se retrouvant sans revenus et démunis.

Texte et photo : Hà Thanh - Câm Sa/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
GREAT, un programme australien en faveur des femmes minoritaires

Forte hausse des arrivées internationales au premier semestre En juin, le Vietnam a comptabilisé 236.700 arrivées internationales, soit une hausse de 36,8% sur un mois et de 32,9 fois par rapport à la même période de l’an dernier, selon l’Office général des statistiques.