25/07/2018 22:44
Quels que soient les programmes d’encouragement à l’agriculture menés par les organismes compétents, ou par la communauté des entreprises, ils offrent aux paysans l’occasion d’élargir leurs connaissances pour ensuite les mettre en pratique dans leurs champs.
>>Bientôt le 14e Festival des fruits du Sud
>>Mise en route du programme "Défi technologique de l’agriculture du Mékong"
>>Lancement du concours "Je suis un agriculteur 4.0"

Contrôle de la qualité des fruits lors du concours "Roi des pamplemousses", tenu en juin dernier à Bên Tre (Sud). Photo: CTV/CVN

L’organisation de concours pour les agriculteurs est devenue l’une des activités d’encouragement à l’agriculture incontournables dans nombre de villes et provinces, à côté des cours de formation gratuits ou des assistances techniques dispensées par différentes institutions.

Suite aux concours "le Roi des fruits du dragon", tenu en décembre 2017 à Binh Thuân (Centre), et  "Le Roi des pamplemousses", en juin dernier à Bên Tre (Sud), la Sarl Garsoni Vietnam, spécialisée dans la production d’engrais, a organisé en juillet à Lâm Dông, en partenariat avec les organismes locaux compétents, le concours "Millionnaire en légumes et fleurs".

Lors du concours "le Roi des fruits du dragon" à Binh Thuân, plus de 500 agriculteurs ont participé. Ils sont des cultivateurs de ce fruit à Binh Thuân, Long An et Tiên Giang. Le titre de "Roi des fruits du dragon" a finalement été attribué à Phan Duc Nhan, avec à la clé une récompense de 50 millions de dôngs; le deuxième prix  à Nguyên Van Nhi, avec 35 millions de dôngs.

Un espace utile pour les paysans

Phan Thi Tron, quant à elle, a décroché le titre de "Reine des pamplemousses", devant 400 "adversaires" venus des provinces de Bên Tre, Tiên Giang et Soc Trang (Sud). Tous les candidats ont dû démontrer de bonnes pratiques agricoles sur leurs terres  et répondre aux questions du jury.

"Le concours +Roi des pamplemousses+ est vraiment un espace utile pour les agriculteurs que nous sommes. Il nous permet d’acquérir des expériences de paysans de différentes provinces", s’est enthousiasmé Pham Minh Hung, domicilié dans le district de Binh Dai, province de Bên Tre.

Nguyên Van Dung, directeur adjoint du sous-Département de la culture et de la protection des végétaux de la province de Bên Tre, a affirmé que ce concours permet  aux paysans d’améliorer leurs connaissances sur les soins à apporter aux pamplemousses.

Le titre "Millionnaire en légumes et fleurs" a été remis à Pham Duc Hung, horticulteur domicilié dans le district de Don Duong, province de Lâm Dông. En plus de présenter leurs acquis en termes de production, les candidats ont dû répondre aux questions du jury.

Cérémonie de remise du titre de "Roi des pamplemousses" à Bên Tre.
 Photo: CTV/CVN

La compétition a vu la participation, entre autres, de représentants des organes de gestion de l’État, du Centre de recherche sur les pommes de terre, légumes et fleurs, relevant de l’Institut des sciences et techniques agricoles du Sud, d’agronomes…

"Garsoni Vietnam a organisé ce concours pour que les paysans puissent échanger des expériences notamment sur  l’usage optimale d’engrais sur leur terrain, contribuant à élargir  les marchés des légumes et fleurs de Dà Lat vers l’international", a déclaré Ngô Vinh Tân, directeur général adjoint de la sarl Garsoni Vietnam.

"Je suis très heureux d’être le gagnant de ce concours. À travers cette compétition j’ai appris bien des choses. Merci à Garsoni Vietnam d’avoir créé cette aire de jeux, et j’espère que les programmes de ce genre seront maintenus pour que tous les agriculteurs aient l’occasion d’y prendre part", a exprimé Pham Duc Hung, lauréat du concours.
 
Truong Giang/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.