28/04/2018 14:00
Grâce à l’application des technologies de l’information (TI), les enseignants aident les élèves issus de familles pauvres à communiquer avec le monde entier en un seul clic.
>>Promulgation du programme-cadre d’anglais pour les enfants de maternelle
>>Cân Tho : des classes sur les marchés flottants
>>Des cours du soir pour accéder au savoir

Mme Thuy (en áo dài) et ses élèves au lycée Duc Hop.
Photo : CTV/CVN

Un ordinateur connecté à Internet peut ouvrir un nouveau monde en aidant à relier les élèves des écoles rurales à ceux du monde entier. C’est l’idée simple à la base de l’initiative de Trân Thi Thuy, professeur au lycée Duc Hop, province de Hung Yên (Nord), qui souhaite appliquer les TI à l’enseignement de l’anglais.

Une façon plus efficace d’apprendre l’anglais

Pendant les cours de l’enseignante Trân Thi Thuy, les élèves peuvent communiquer avec confiance avec des étrangers. Ils n’ont plus peur de parler l’anglais, et peuvent maintenant être plus à l’aise dans la compréhension comme dans l’expression écrite et orale.

Profitant de l’efficacité des TI, elle a contacté des enseignants au Japon, en Égypte, au Pakistan et en Inde, afin d’organiser des cours transfrontaliers grâce à Skype. Ses élèves partagent et discutent ainsi avec d’autres élèves tout autour du monde.

Ils préparent les leçons grâce au logiciel PowerPoint et d’autres outils gratuits de Microsoft afin d’exposer leurs connaissances. Une façon ludique et efficace d’apprendre la langue de Shakespear!

"Aujourd’hui, l’anglais est devenu une langue universelle. C’est pourquoi, si nous ne la maîtrisons pas couramment, nous n’aurons pas l’opportunité de nous développer personnellement, ou de développer la société et notre pays", a partagé Mme Thuy. 

Formée entre autres au Centre de communication et d’éducation communautaire (MEC) de Microsoft, elle a pu accéder à une vue globale sur l’enseignement et les modes d’apprentissage au XXIe siècle. En participant à la communauté MEC, la professeur d’anglais est connectée avec des milliers d’enseignants pour organiser ces cours au-delà des frontières.

"Mme Thuy est une excellente enseignante et elle est très amicale avec ses collègues internationaux. Elle fait la fierté de l’école. Elle est un exemple de réussite pour les enseignants et les élèves", a indiqué Hà Quang Vinh, recteur adjoint du lycée Duc Hop.      

Trân Thi Thuy est très aimée par ses élèves. Dans une carte de vœux qu’ils lui ont offert lors de la Journée des enseignants du Vietnam, les élèves du lycée Duc Hop ont écrit à Mme Thuy: "Plus qu’un professeur, vous êtes notre inspiration. Plus qu’une enseignante, vous êtes notre amie".

Connecter les élèves au monde avec une webcam

L’enseignant Hiêu a aidé ses élèves à prendre confiance dans la communication avec leurs amis étrangers. Photo : GDTD/CVN

Via une webcam et un vieil ordinateur, Huynh Ba Hiêu, enseignant au lycée Thanh Hoà, district de Giông Riêng, province de Kiên Giang (delta du Mékong), a lui aussi aidé ses élèves à prendre confiance dans la communication avec les élèves étrangers.

"Étant enseignant en mathématiques et en informatique, c’est par hasard que j’ai connu le modèle +Skype dans la salle de classe+. C’est l’une des méthodes d’apprentissage les plus répandues parmi la communauté des enseignants innovants. Grâce à Skype, les classes du monde entier peuvent se connecter pour échanger et discuter", a déclaré M. Hiêu.

Toutefois, la communication en anglais avec les élèves étrangers est selon lui une difficulté pour les Vietnamiens. "Avant les premiers Skype, nous avons préparé ensemble les échanges que nous allions avoir. Les enseignants étrangers ont su être indulgents et ont parlé lentement avec nous". Dans les régions éloignées et reculées, les élèves sont très timides. Ils n’ont pas la capacité de parler en public ni l’occasion d’entrer en contact avec des étrangers afin d’améliorer leurs compétences en anglais, a partagé l’enseignant. 

"Malgré ces difficultés, nous nous efforçons d’étudier tous les jours. Les élèves sont très enthousiastes et satisfaits de ces cours en ligne", a-t-il raconté.    

Dans le pays, M. Hiêu travaille pour relier des élèves de Hô Chi Minh-Ville (Sud), Hung Yên et Thai Nguyên (Nord).

Le contenu des cours ne se limite pas au manuel scolaire. Les élèves peuvent suivre les cours d’informatique de l’enseignant à Hung Yên, mais aussi ceux des professeurs de l’Université de Thai Nguyên concernant l’éducation sexuelle. En se connectant avec les classes du Sri Lanka, d’Inde et des Philippines, ils ont l’occasion de partager leur histoire et leur culture.

Le contenu échangé entre la classe de M. Hiêu et les autres classes, à l’intérieur et à l’extérieur du pays, n’est parfois pas lié aux connaissances en mathématiques ou en informatique. Selon le professeur, ces connaissances aideront ses élèves à améliorer leur compréhension du monde  et à développer les capacités de renforcer par eux-mêmes leur apprentissage et de nourrir leur curiosité.

En outre, M. Hiêu a créé une page Facebook afin de partager ses expériences et d’inspirer d’autres enseignants à développer de nouvelles méthodes et techniques pédagogiques modernes.

"Aujourd’hui, les enseignants doivent s’améliorer et trouver de nouvelles manières de transmettre le savoir. Ils doivent bien sûr continuer à donner des leçons en classe, mais ils doivent mettre à jour leur pédagogie en appliquant les TI aux cours pour stimuler les élèves", a-t-il partagé.

Mai Huong/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Quang Ninh accueille le 15 millionième touriste étranger du Vietnam Le Vietnam devrait accueillir son 15 millionième visiteur étranger en 2018 à la ville de Ha Long, dans la province côtière de Quang Ninh (Nord), fin novembre ou début décembre.