31/01/2021 14:08
Et si les chiens devenaient des "alliés" dans la traque du virus ? D'habitude, Eliot piste des malfaiteurs ou des personnes disparues mais, depuis un mois, ce malinois s'entraîne aussi à détecter le COVID dans la sueur humaine, dans le cadre d'une étude dans le Sud-Ouest de la France.
>>Coronavirus : le point sur la pandémie
>>L'Iran signale 6.527 nouveaux cas de COVID-19 avec près de 1,4 million au total

Un chien de la brigade canine de la gendarmerie s'entraîne à détecter le COVID, le 29 janvier à Libourne. Photo : AFP/VNA/CVN

L'objectif est d'apporter une "solution complémentaire" à l'heure où "on a besoin d'une offre de dépistage élargie, rapide et non invasive", souligne Thierry Pistone, infectiologue au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Bordeaux, qui s'est associé avec Ceva santé animale, 1er laboratoire vétérinaire français (5e mondial) dans ce projet présenté vendredi 29 janvier à la presse.

Comme Eliot, le labrador Marvel et trois autres bergers malinois et allemand, tous membres de brigades canines de la gendarmerie et des sapeurs-pompiers, s'entraînent depuis le 4 janvier à Libourne, près de Bordeaux, à leur nouveau "jeu" : repérer des compresses de transpiration prélevée pendant 10 minutes sous les aisselles de personnes positives au COVID-19, en début d'infection.

C'est ainsi que chaque jour ou presque, des échantillons de sueur arrivent du CHU pour être présentés à la truffe des chiens dressés au centre de formation installé par Ceva sur son siège de Libourne. "Ils détectent des matières organiques de dégradation issues de l'infection", dénuées d'expression virale, précise Dr Pierre-Marie Borne, référent chez Ceva.

Au signal "Au cone !", les chiens se mettent au travail. Après Eskiss, spécialiste de la détection de "stups", armes et munitions, le malinois Eliot plonge à son tour le museau dans une rangée de cones en métal.

Soudain, il marque devant deux de ces entonnoirs, la queue remuante : à l’intérieur, se trouvent deux échantillons distincts de sueur prélevée sur des patients positifs. "C'est bien !", félicite son maître avant de lui présenter en récompense une friandise et son jouet préféré. Il y a encore quelques jours, ce chien de piste-défense de la gendarmerie était lancé sur les traces d'une personne disparue.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Pour développer l'écotourisme dans le Parc national d'U Minh Thuong Afin de développer l'écotourisme et d’en faire un secteur économique représentant une position importante dans la structure du secteur des services, le Parc national d'U Minh Thuong dans la province méridionale de Kiên Giang se concentre sur l'amélioration de la qualité et la diversification des activités touristiques.