27/10/2017 15:11
>>Le paludisme tue 45% des enfants internés dans les hôpitaux
>>Paludisme : Novartis lance des essais cliniques en Afrique

Des chercheurs suisses ont découvert deux protéines clé dans le développement et la dissémination du parasite du paludisme ainsi qu'une molécule pour les neutraliser, suscitant un nouvel espoir de mise au point d'un traitement efficace. Cette maladie est responsable chaque année de 500.000 morts, dont 80% sont des enfants de moins de cinq ans vivant en Afrique. Cette découverte pourrait non seulement aboutir au développement de thérapies pour détruire le parasite inoculé par le moustique mais également empêcher sa transmission, ont relevé ces scientifiques, dont les conclusions ont été publiés jeudi dans une revue américaine spécialisée. Des stratégies thérapeutiques sont déployées depuis longtemps contre le paludisme mais elles restent jusqu'à présent moyennement efficaces, ont-ils ajouté. Les traitements actuels ne permettent pas d'éradiquer cette maladie car le parasite développe une résistance et ils s'emploient à limiter la prolifération du parasite dans le sang des personnes infectées mais pas à en bloquer la transmission.

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Visite à la héronnière de Bang Lang La héronnière de Bang Lang, une attraction de la ville de Cân Tho (delta du Mékong) d’un grand potentiel, sera gérée de manière plus efficace pour augmenter le nombre de touristes, selon les autorités locales.