06/10/2018 14:42
Au moins deux Palestiniens ont été tués et plus de 370 autres blessés vendredi après-midi 5 octobre dans des affrontements entre des milliers de manifestants palestiniens et des soldats israéliens dans l'Est de la bande de Gaza, ont rapporté des médecins.
>>Israël renforce ses frontières avec Gaza
>>Gaza: les opérations de l'agence pour les réfugiés paralysées par la grève

Les manifestants palestiniens lors de la Grande marche du retour défiant le blocus imposé par Israël sur la bande de Gaza le 5 octobre.
Photo: Xinhua/VNA/CVN

Ashraf Al-Qedra, porte-parole du ministère de la Santé de Gaza, a déclaré aux journalistes que deux Palestiniens, dont un enfant, avaient été tués par des tirs de soldats israéliens dans l'Est de la ville de Gaza, près de la frontière avec Israël. L'identité de ces deux personnes reste inconnue, a déclaré M. Al-Qedra, ajoutant que leurs corps étaient arrivés vendredi soir 5 octobre à l'hôpital de Shiffa dans la ville de Gaza et qu'ils avaient été tués par des tirs à la tête.

Plus de 370 personnes ont été blessées lors de ces affrontements vendredi 5 octobre, dont deux membres du personnel paramédical et deux journalistes, et 64 personnes ont été hospitalisées.

Les affrontements de ce vendredi 5 octobre ont éclaté lorsque des milliers de Palestiniens ont participé à la 28e Grande marche du retour, défiant le blocus imposé par Israël sur la bande de Gaza depuis près de 12 ans.

Les manifestants se sont rassemblés devant la clôture à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, brûlant des pneus, agitant des drapeaux palestiniens et jetant des pierres sur les soldats israéliens déployés à la frontière avec la bande de Gaza.

Des témoins ont rapporté que les soldats avaient tiré du gaz lacrymogène, des balles en caoutchouc et des coups de feu à balle réelle dans la foule des manifestants.

Les manifestants ont également coupé des parties des clôtures barbelées à la frontière, et certains d'entre eux sont parvenus à s'infiltrer en Israël. Ils ont brûlé des pneus et sont retournés à Gaza.

Plusieurs militants masqués ont lâché des dizaines de ballons incendiaires lors de ces manifestations, ballons qui ont atterri en Israël et y ont provoqué de grands incendies dans différents sites agricoles ou naturels, selon les médias israéliens.

Depuis le début de la Grande marche du retour le 30 mars, l'armée israélienne a tué plus de 197 Palestiniens et en a blessés plus de 21.000 autres, selon M. Al-Qedra.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang