12/04/2022 22:38
Les Casques bleus vietnamiens de l’Hôpital de campagne de niveau 2 N°3 au Soudan du Sud ont prodigué mardi 11 avril des soins médicaux pour sauver un officier de 50 ans d’un accident vasculaire cérébral.
>>Des Casques Bleus médecins vietnamiens opèrent des soldats de la paix de l’ONU
>>Casques bleus vietnamiens : mission accomplie malgré le COVID-19
>>Le Vietnam offre des fournitures médicales au Soudan du Sud
>>Les casques bleus vietnamiens au Soudan du Sud loués par la presse internationale

Les Casques bleus vietnamiens de l’Hôpital de campagne de niveau 2 N°3 au Soudan du Sud volent au secours de l’officier victime d’un accident vasculaire cérébral.
Photo : VNA/CVN

C’était le troisième accident vasculaire cérébral (AVC) que le neurologue de l’Hôpital de campagne a diagnostiqué et géré avec succès au cours des 12 derniers mois et la deuxième fois que les médecins à l’Hôpital de campagne utilisaient efficacement les ultrasons pour évaluer l’augmentation de la pression intracrânienne et soutenir le diagnostic, le traitement et le pronostic d’un AVC aigu, car ils ne disposaient pas d’équipements médicaux tels que des tomodensitomètres ou des IRM.

Ses collègues ont emmené le patient sud-soudanais à l’Hôpital de campagne à 10 heures mardi 12 avril lorsque le côté droit de son corps ne pouvait plus bouger. Il était encore éveillé et capable de répondre aux appels. Sa tension artérielle a atteint des niveaux très élevés.

Une heure avant son admission, le patient s’est soudainement affaibli et a eu une sensation diminuée du côté droit du corps.

Le docteur Dang Long Triêu, chef du service des examens médicaux, et le directeur adjoint de l’Hôpital de campagne, Trân Dang Khoa, ont pris en charge le patient, contrôlé sa tension artérielle et effectué des tests.

Au cours de la première heure, le patient a reçu un diagnostic préliminaire d’AVC dans l’hémisphère gauche et d’hémorragie cérébrale suspectée. Il a également eu des complications d’augmentation de la pression intracrânienne. Même s’il souffrait d’hypertension depuis cinq ans, il n’avait reçu aucun traitement.

Avec l’équipement d’un hôpital de campagne de niveau 2, le docteur Hoàng Xuân Truong a effectué une échographie pour évaluer le diamètre de la gaine du nerf optique postérieur du patient afin d’établir un diagnostic plus clair.

Les résultats ont montré une augmentation marquée de la pression intracrânienne, prédisant une compression du cerveau. Le patient a immédiatement reçu le protocole standard pour l’AVC cérébral.

Le directeur adjoint de l’hôpital, Trân Dang Khoa, a signalé le cas au chef de la santé de la mission. Le patient a été transféré d’urgence dans un hôpital de campagne de niveau 3 pour avoir rapidement accès à un traitement spécialisé.

Trois agents de santé de l’Hôpital de campagne ont accompagné avec succès le patient à l’Hôpital de campagne de niveau 3 dans la ville de Kampala en Ouganda.

La coordination entre les départements et les équipes des hôpitaux de campagne a contribué de manière significative à créer le prestige de l’hôpital et la confiance des patients, a déclaré Trân Dang Khoa, ajoutant qu’ils étaient déterminés à mener à bien la mission de maintien de la paix des Nations unies.
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
GREAT, un programme australien en faveur des femmes minoritaires

Forte hausse des arrivées internationales au premier semestre En juin, le Vietnam a comptabilisé 236.700 arrivées internationales, soit une hausse de 36,8% sur un mois et de 32,9 fois par rapport à la même période de l’an dernier, selon l’Office général des statistiques.