25/07/2021 21:06
Au lieu de transporter des passagers, les bus de la Sarl de tourisme et de services de construction Bao Yên, avec l'aval du Service de l'industrie et du commerce de Hô Chi Minh-Ville, ont été reconvertis en transporteurs de légumes au bénéfice des habitants en quarantaine à cause du coronavirus, et ce à des prix raisonnables.
>>Voie navigable, "voie verte" pour le transport de produits de première nécessité
>>Hô Chi Minh-Ville envisage de resserrer la gestion des déplacements

Le Service de l'industrie et du commerce de Hô Chi Minh-Ville a informé qu'afin de réduire la surcharge et la densité d'achats dans les supermarchés, il coopérait avec la société Bao Yên pour ouvrir des points de vente ambulants, contribuant à une plus grande offre pour le public isolé en raison du COVID-19.

Une habitante (debout) fait ses courses dans un bus de Bao Yên.
"Le premier jour, la société a placé deux bus en rotation sur de nombreux points de vente dans le 3e arrondissement et ceux de Binh Thanh, Tân Binh et Thu Duc", a fait savoir le chef du Service municipal de l'industrie et du commerce.

Chaque jour, ce Service assignera ces bus à des points de vente différents en fonction de la demande de chaque localité.

Les marchandises essentielles seront distribuées par Bao Yên à un prix raisonnable, voire inférieur aux coûts du marché. En fonction des besoins, cette société transportera la quantité de produits à satisfaire.

En effet, face à la situation épidémique compliquée, les bus ne pouvant pas pour l'instant transporter de passagers, la société a donc élaboré un nouveau plan d’action et l’a soumis au Service.

"Notre objectif est de partager les difficultés des habitants et de la ville sans but lucratif", a  confié Vu Duy Anh, directeur adjoint de Bao Yên.

Selon cette société, pour la transparence des prix, ces derniers sont affichés sur des panneaux à l'extérieur des bus. En plus des fruits et légumes, ces véhicules proposent également de nombreuses autres marchandises de première nécessité à des prix préférentiels comme du riz ou des œufs.

Afin d'assurer la sécurité sanitaire, tous les personnels des bus doivent respecter strictement les mesures préventives contre l'épidémie.

Mme Kim Xuân, habitante de l’arrondissement de Tân Binh, a partagé qu'elle pouvait acheter des légumes frais et à bon marché. Elle aime ce modèle car le bus est près de chez elle.

Dans cette période de distanciation sociale où toute la ville maintient les restrictions de déplacement, le modèle de bus de vente ambulant s'avère une solution appropriée.

Texte et photo : Quang Châu/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Le Vietnam rouvrira la station balnéaire de Phu Quôc aux touristes internationaux Le Vietnam rouvrira le premier octobre prochain sa célèbre station balnéaire de Phu Quôc (Sud) aux touristes internationaux venant d’un pays ou territoire classé en zone verte, au moment où son tourisme espère des jours meilleurs après un hiatus dévastateur en raison de l’épidémie de COVID-19.