19/05/2022 16:25
Les sportifs vietnamiens brillent dans les compétitions des 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31). S’il y a toujours une part de chance, c’est aussi et surtout la récompense de leur détermination et de leurs efforts fournis.
>>Le Vietnam, "roi de l'athlétisme en Asie du Sud-Est", selon le Straits Times de Singapour
>>Le vice-PM Vu Duc Dam reçoit son homologue thaïlandais Prawit Wongsuwon
>>SEA Games 31 : le Vietnam décroche l’or en cross-country olympique féminin

La coureuse Nguyên Thi Oanh est détentrice de plusieurs records d’Asie du Sud-Est. Photo : VNA/CVN
L’après-midi du 10 mai 2022. Le Centre d’entraînement et de compétitions sportives Trinh Hoài Duc à Hanoï est bondé. Les voix du public s’élèvent pour encourager la sélection nationale de kourach (lutte en ouzbek, un style de lutte traditionnelle d’Asie centrale, essentiellement pratiquée en Ouzbékistan, Ndlr) en finale des SEA Games 31. Parmi les disciplines d’art martiaux, les lutteurs sont les premiers sportifs à remporter l’or au pays.

Essuyant sa sueur et portant sa chemise trempée, le lutteur Trân Thuong partage après sa victoire : "Je suis très heureux de monter sur la plus haute marche du podium et d’atteindre mes objectifs fixés aux SEA Games 31 au Vietnam. Comme c’est la première fois que je participais à ces jeux, j’étais très nerveux".

Selon Trân Anh Tu, directeur adjoint du Centre d’entraînement et de compétitions sportives de la province de Bac Liêu (Sud), Trân Thuong a pratiqué le judo avant de tomber dans la marmite du kourach. Il a rapidement montré des dispositions pour cette discipline qui est alors devenue une véritable passion.

"Maîtriser parfaitement les techniques de lutte de kourach demande du temps, de la patience et du dévouement. Trân Thuong s’était bien préparé tant physiquement que psychologiquement. À force de travail acharné et de détermination, il a été sacré champion de la catégorie des moins de 90 kg. Je le félicite vraiment", déclare Trân Anh Tu.

La persévérance porte ses fruits

Le trio Nguyên Thi Thu Hà, Nguyên Thi Huyên et Vuong Thi Binh a apporté une nouvelle visibilité au pencak silat, un art martial d’Asie du Sud-Est qui regroupe des techniques de combat diverses avec des éléments de danse, en remportant l’or. Sa démonstration en seni (artistique) a pleinement convaincu le jury, qui lui a donné la note de 9,965 points. Ce résultat témoigne des grands progrès que le trio a réalisés ces derniers temps.

Nguyên Thi Thu Hà a éclaté en sanglots dans les bras de ses coéquipières après que son rêve de gagner de nouveau le plus beau métal dans cette compétition soit réalisé. Aux SEA Games 29 organisées en 2017 en Malaisie, Nguyên Thi Thu Hà, Nguyên Thi Huyên et Nguyên Thanh Thuy (qui s’est, depuis, mise en retrait du sport de haut niveau) se sont vu attribuer l’or quatre mois après la fin de l’événement, du fait de la disqualification de l’équipe thaïlandaise pour dopage.

Le trio du pencak silat Nguyên Thi Thu Hà, Nguyên Thi Huyên et Vuong Thi Binh en compétition aux SEA Games 31. Photo : VNA/CVN

"J’ai joué comme si je n’avais rien à perdre. Je me suis dit que je devais faire de mon mieux pour faire vibrer notre public puisque les SEA Games se déroulent à domicile", confie Thu Hà. Et d’ajouter : "Cette victoire est très différente, très spéciale pour moi car j’ai reçu de nouveau l’or, après 14 ans de travail acharné". L’année dernière, elle s’est mariée et a pensé prendre sa retraite. Cependant, son désir de se consacrer au sport de haut niveau l’a poussée à poursuivre dans cette voie. 

Un triplé en or pour Nguyên Thi Oanh 

En athlétisme, la coureuse Nguyên Thi Oanh a défendu avec succès ses trois médailles d’or (3.000 m, 1.500 m et 5.000 m steeple) qu’elle avait remportées aux SEA Games 30 disputés il y a trois ans aux Philippines. Mieux encore, grâce à un chrono de 9 min 52 sec 44, elle a battu son propre record d’Asie du Sud-Est (10 min 00 sec 02) établi lors des précédents SEA Games.

"Je ne pensais pas que je pourrais ravir de nouveau le record de ces jeux. Je suis tellement heureuse avec cette performance. J’ai travaillé dur pour être au top de ma forme aujourd’hui. Mes efforts ont finalement été récompensés", exprime Nguyên Thi Oanh après sa course. "J’offre l’or en cadeau à mes proches, entraîneurs et supporters. Je voudrais remercier toutes les personnes qui m’ont soutenue", pousuit-elle.

Le nageur Nguyên Huy Hoàng en finale du 400 m nages libre lors des SEA Games 31. Photo : VNA/CVN

Nguyên Thi Oanh est aujourd’hui la star de l’athlétisme vietnamien. Elle a fait résonner l’hymne national à maintes reprises lors des compétitions internationales, aussi bien en individuel que par équipe.

En natation, Trân Hung Nguyên a réalisé de très belles performances au 1.500 m nage libre et au 400 m x 4 nages. Il a fait forte impression en finale du 400 m x 4 nages, en s’imposant en 4 min 18 sec 10, soit plus de 2 secondes de moins que son précédent record de ces jeux régionaux.

Avec un chrono de 3 min 48 sec 06, Nguyên Huy Hoàng a aussi battu son ancien record d'Asie du Sud-Est (3 min 49 sec 08) du 400 m nage libre établi aux SEA Games 30.

Dans l’épreuve 100 m brasse, Pham Bao Thanh est parvenu à changer la couleur de sa médaille d’argent obtenue aux SEA Games 30. Il s’est affirmé comme un élément prometteur de la sélection nationale qui compte sur lui pour s’illustrer au niveau international. Avec un chrono de 1 min 1 sec 17, il a amélioré le record d’Asie du Sud-Est détenu par son compatriote Nguyên Huu Viêt depuis 13 ans (1 min 1 sec 60).

Au bilan daté du 19 mai, à 14h00, le Vietnam est solidement campé en tête du classement provisoire par nations avec 133 médailles d’or, 82 d’argent et 76 de bronze. La Thaïlande occupe la deuxième place et les Philippines, la troisième.

C’est la deuxième fois que le Vietnam accueille les SEA Games depuis 2003. Organisé du 12 au 23 mai, ce grand événement sportif a pour vocation de faire grandir le sport en Asie du Sud-Est. La délégation vietnamienne compte 1.341 personnes, dont 965 compétiteurs, soit a plus grande délégation de l’histoire du sport vietnamien.

Phuong Nga/CVN


 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

La province de Bên Tre dispose d'un potentiel immense pour développer l’écotourisme La province de Bên Tre, bien connue sous le nom de "royaume des cocotiers", est située à l’une des embouchures du Mékong et au point de rencontre de quatre bras du fleuve.