20/08/2017 19:34
L’épidémie de dengue ne cesse de progresser et provoque une surcharge dans les hôpitaux.
>>Le ministère de la Santé intensifie ses efforts pour lutter contre la dengue
>>Soutien à Hanoï dans sa lutte contre la dengue
>>Hanoï: 8 milliards de dôngs pour la lutte contre la dengue

Le Vietnam recense actuellement 80.550 cas de dengue dont 16.000 rien qu’à Hanoï, avec 7 décès.  Photo : Duong Ngoc/VNA/CVN


Selon le directeur de l’Institut des maladies contagieuses, relevant de l’Hôpital central militaire 108 à Hanoï, le docteur Nguyên Dang Manh, «depuis un mois, l’hôpital accueille chaque jour des centaines de personnes venant consulter pour la dengue. Mais en raison de la surcharge, l’établissement ne peut recevoir que les patients les plus graves. Les autres sont pris en charge par d’autres hôpitaux de Hanoï tels que Dông Da, Saint-Paul, Thanh Nhàn, ou suivent un traitement à domicile».

Augmentation du nombre de lits

Pour faire face à l’épidémie, l’Hôpital central militaire 108 a déployé plusieurs mesures dont la pulvérisation d’insecticides anti-moustiques, l’augmentation du nombre de lits, l’assainissement de l’environnement… Une zone de consultation et de traitement d’une capacité de 40 lits a aussi été créée. Chaque jour, 200 patients viennent consulter.

À l’Hôpital central des maladies tropicales, la salle de réunion sert de lieu de consultation et de traitement. Ces derniers jours, le nombre de personnes touchées par la dengue n’a cessé d’augmenter, avec en moyenne de 800 à 1.000 cas par jour, alors qu’il n’y a que 300 agents médicaux. Devant cette situation, le directeur de l’hôpital, le Prof-Dr Nguyên Van Kinh, a proposé au ministère de la Santé d’embaucher du personnel supplémentaire. 

Renforcement des mesures de prévention

Sur l’ensemble du pays, on recense actuellement 80.550 cas dont 16.000 rien qu’à Hanoï, avec 7 décès. Selon les experts, l’épidémie continuera de progresser.

En cas de symptômes dont forte fièvre, il faut se reposer en prenant du paracétamol et de l’oresol, sur ordonnance d’un médecin. À partir du quatrième jour, en cas de vomissement, de douleurs au ventre, de difficultés respiratoires…, il faut se rendre à l’hôpital immédiatement pour éviter des complications. En outre, «il faut  renforcer les mesures de prévention à domicile telles que porter des vêtements à manches longues, dormir sous une moustiquaire, appliquer des crèmes anti-moustiques et nettoyer sa maison et les alentours afin de détruire les lieux où les moustiques, vecteurs de cette maladie, peuvent pondre», a conseillé le chef de l’Administration de consultation et de traitement sanitaires du ministère de la Santé, le Pr-Dr Luong Ngoc Khuê.
 
Thu Hà Ngô/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.