30/04/2018 14:39
La ministre britannique de l'Intérieur Amber Rudd a démissionné dimanche 29 avril après plusieurs scandales entourant le traitement des immigrés par ses services.
>>Theresa May remanie son gouvernement avant de se concentrer sur le Brexit
>>GB : Theresa May veut limiter l'immigration hors UE

La ministre britannique de l'Intérieur Amber Rudd quitte le 10 Downing Street, le 25 avril à Londres. Photo: AFP/VNA/CVN

"La Première ministre a accepté ce soir (dimanche 29 avril, Ndlr) la démission de la ministre de l'Intérieur", a déclaré un porte-parole de Downing street. Amber Rudd, 54 ans, était sur la sellette depuis plusieurs jours après la révélation que ses services avaient des objectifs chiffrés pour expulser les immigrés clandestins. Elle avait tout d'abord nié être au courant de l'existence de tels objectifs devant une commission parlementaire.

"J'ai involontairement trompé la commission parlementaire des affaires intérieures sur les objectifs de déplacement des immigrés clandestins pendant leurs questions sur Windrush", a reconnu Amber Rudd dans sa lettre de démission à Theresa May. Amber Rudd paie également pour le scandale dit de Windrush - le traitement des immigrés d'origine caribéenne arrivés au Royaume-Uni après la seconde guerre mondiale - qui a suscité une vague de colère dans le pays.

Les milliers d'immigrés venus des pays du Commonwealth entre 1948 - quand le Windrush, premier bateau transportant des migrants depuis les Caraïbes, a débarqué près de Londres - et le début des années 1970, pour reconstruire le pays après la Seconde guerre mondiale, avaient obtenu le droit de rester indéfiniment.

Mais ceux qui n'ont jamais réclamé de papiers d'identité en bonne et due forme se sont retrouvés traités comme des immigrés illégaux, courant le risque d'être expulsés s'ils ne fournissaient pas de preuve pour chaque année de présence au Royaume-Uni. Face au tollé soulevé par ces menaces d'expulsion, Theresa May avait été contrainte de s'excuser auprès des dirigeants de ces pays lors d'un sommet du Commonwealth à Londres du 16 au 18 avril dernier.

Lundi dernier 23 avril, Amber Rudd avait dit "profondément regretter" cette situation, soulignant "l'importante contribution de la génération Windrush" au Royaume-Uni, et avait annoncé devant le parlement qu'ils pourraient obtenir la nationalité gratuitement. C'est aussi la quatrième démission d'un membre du gouvernement en six mois, après celles du ministre de la Défense Michael Fallon et du vice-Premier ministre Damian Green pour harcèlement sexuel, ainsi que de la secrétaire d'État au développement Priti Patel.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Khanh Hòa se prépare pour l'Année du tourisme national 2019 La province de Khanh Hoà (Centre) a été choisie pour lancer en décembre prochain l'Année du tourisme national 2019. L'événement comprendra une kyrielle d'activités organisées dans la ville de Nha Trang et dans 15 autres provinces et villes du pays.