21/03/2018 16:42
Le général de corps d’armée Nguyên Phuong Nam, chef d'état-major adjoint de l'Armée populaire du Vietnam, a reçu mardi 20 mars, à Hanoï le contre-amiral Denis Bertrand, commandant les forces maritimes françaises de l’océan Pacifique et commandant supérieur des Forces armées de Polynésie française, en visite de travail au Vietnam.

 >>Hô Chi Minh-Ville et la France renforcent leur coopération dans le transport urbain
>>Les relations Vietnam - France sont toujours au beau fixe
 

Le général Nguyên Phuong Nam (droite), et le contre-amiral Denis Bertrand, le 20 mars à Hanoï.
Photo : VGP/CVN


Les deux généraux se sont réjouis des résultats remarquables de la coopération entre les armées des deux pays en matière de formation, de médecine militaire, d’industrie militaire, de participation aux missions de maintien de la paix de l’ONU. Ils ont exprimé leur volonté de rendre plus efficace la coopération bilatérale dans l’avenir.

Le même jour, le général de brigade Lê Hiên Van, vice-président du Département politique de l'armée populaire du Vietnam a reçu une délégation du Service fédéral de sécurité de Russie.

Appréciant les résultats de la séance de travail de la délégation russe avec le Département de garantie de la sécurité militaire de l'Armée populaire du Vietnam, le général vietnamien s’est déclaré convaincu que la coopération bilatérale entre les deux armées contribuait à la consolidation du partenariat stratégique intégral des deux pays.

La partie russe a affirmé soutenir le Vietnam dans la formation des cadres et intensifier leur partage d’expériences professionnelles.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.