13/08/2019 22:18
Un cours de cuisine pour apprendre à confectionner des gâteaux de lune a été organisé à l’hôtel Métropole Hanoi. Les chefs cuisiniers ont pu ainsi partager leur savoir-faire aux gourmets en leur révélant quelques secrets.

>>Festin gastronomique et cuisine responsable 
>>L’automne fait son apparition dans les rues de Hanoï
>>Les petits secrets des gâteaux de lune

 

Les apprenants suivent attentivement les étapes de confection du "banh nuong". 


La classe commence très tôt, à 08h00. L´entrain des élèves témoigne de leur enthousiasme à suivre ce cours pour découvrir la recette du banh nuong, un gâteau farci cuit au four. Les ustensiles sont soigneusement préparés par l’hôtel  Métropole Hanoi et, devant chaque participant, un plateau est déposé. Tous les ingrédients nécessaires à la préparation sont réunis: farine, eau, jaunes d’œufs, jaunes d’œufs salés, lard sucré, graines de courge torréfiés, graines de lotus sucrés, lap cheong (saucisse chinoise), graines de sésame torréfiés, cacahouètes, noix de cajou grillés, graines de tournesol grillées, jambon sauté avec du sucre, zestes d’oranges confits, kumquats confits, feuilles de citron coupées en juliennes…Le tout organisé méthodiquement afin de pouvoir s´y retrouver pendant la préparation.
 

Les ingrédients sont prêts. 


Tout d´abord, la cheffe cuisinière Nguyên Thanh Vân, forte de 20 ans d’expériences dans la confection des gâteaux de lune, partage aux élèves du jour les valeurs traditionnelles de cette spécialité vietnamienne. Ce gâteau, véritable symbole festif, est un cadeau précieux pour les proches, un élément indispensable dans les repas familiaux. Chaque année, l’hôtel Metropole Hanoi propose une collection de gâteaux préparés par des cuisiniers chevronnés. Observant le succès de ses produits auprès des gourmets vietnamiens et étrangers, l’hôtel a donc décidé de partager les secrets de fabrication avec le public par l’organisation de ce cours de cuisine.

La classe est animée par Lê Thi Huyên Trang qui, depuis plus de 15 ans, prépare les gâteaux de lune du Métropole Hanoi. Pour elle, leur confection doit être minutieuse et exige une grande patience. "La recette est assez simple. Cependant, pour confectionner des gâteaux de bonne qualité, chaque cuisinier a son propre secret, qui est le fruit de nombreux essais. Personnellement, j’ai effectué de nombreuses tentatives avant de trouver la recette idéale", confie la jeune femme.

Un travail minutieux

 

Les participants sont tous très enthousiastes de la classe de cuisine. 


Plusieurs étapes sont requises pour faire le banh nuong: la préparation d´un sirop, de la pâte et de la garniture, le moulage et enfin la cuisson au four. L’enseignante explique minutieusement chacune des étapes tout en dévoilant quelques secrets. "Pour préparer le sirop de sucre, vous devez tout d’abord dissoudre totalement le sucre dans l’eau. Au moment de mettre ce mélange sur le feu, évitez à tout prix de remuer la préparation.  Sinon,  de l’air va entrer dans le mélange et le sirop ne pourra pas se faire correctement" informe Lê Thi Huyên Trang. Elle poursuit: "Si vous voulez éliminer l’odeur des œufs salés, vous pouvez les plonger dans l’alcool. Ensuite, les œufs sont marinés dans le sirop de sucre pour diminuer le goût salé". Et enfin: "Après avoir préparé la pâte, il faut la laisser reposer 30 minutes à une heure pour qu´elle soit moins collante". Les conseils sont très utiles!
 

L'enseignante donne les conseils utiles aux apprenants. 


La classe est très animée et les participants posent de nombreuses questions. "J’apprécie l’organisation de cette classe: le décor de la pièce, la disposition des ustensiles, des ingrédients et particulièrement la précision des explications de l’enseignante", souligne Nguyên Hông Vân, de Hanoï. "J’ai des exigences assez élevées concernant la qualité des plats. J’ai beaucoup voyagé au Vietnam et à l’étranger, cela m´a permis de déguster de nombreuses spécialités. J’ai également goûté des gâteaux de lune de marques différentes mais j´ai une préférence pour ceux de l’hôtel Métropole Hanoi", affirme-t-il. Depuis 7 ans, Nguyên Hông Vân confectionne lui même les gâteaux de lune. Cependant, pour améliorer sa recette, il a décidé de s’inscrire à cette classe et semble, au final, très satisfait de cette expérience.  

Pour Lê Thi Phuong Thao, toujours de Hanoï, le moulage est l’étape la plus difficile. "Il faut mouler la pâte de façon habile pour que les gâteaux ne soient pas cassés et que les motifs ornementaux soient clairs", confie-t-elle. Phuong Thao a dû attendre une semaine avant de pouvoir participer à cette classe. "Je fait souvent des gâteaux chez moi. Pourtant, je trouve que la confection des banh nuong traditionnel reste assez difficile", souligne Phuong Thao. Toujours selon elle, deux éléments sont décisifs dans la qualité des gâteaux de lune proposés par le Métropole Hanoi: la qualité des ingrédients et le talent des cuisiniers de l’hôtel.

Mettre du cœur à l’ouvrage  

 

Les gâteaux de lune de l'hôtel Métropole Hanoi sont appréciés par les gourmets. 


"Depuis 20 ans, notre hôtel propose chaque année une nouvelle collection de gâteaux de lune. Au début, nous avons rencontré quelques difficultés à concevoir les recettes. Désormais, l´équipe de cuisiniers chevronnés confectionne des produits délicieux. Grâce à ces produits, nous entretenons la fidélité de notre clientèle", souligne Nguyên Thanh Vân. "Nous portons toujours un intérêt tout particulier à la qualité de nos produits. Tous les gâteaux sont faits à la main parce que nous voulons confier notre âme dans chaque produit", ajoute-t-elle. Particulièrement, les gâteaux du Métropole Hanoi ne contiennent jamais d´additifs ou de conservateurs chimiques. Les gâteaux frais sont consommables uniquement pendant 3 à 5 jours.

Cette année, la boite d´emballage est particulièrement travaillée. Les gâteaux seront disposés sur un plateau de deux étages installé dans la boîte. Il suffit de tirer ce plateau, un petit festin est prêt. Semblable à un manège, la carte de l'enfance est jouée.

Pour satisfaire l´ensemble des clients, les cuisiniers du Métropole Hanoi ont également créé les gâteaux en utilisant des ingrédients propres aux pâtisseries étrangères. La garniture peut être faite à partir de caramel, de café… Cependant, les saveurs traditionnelles sont les plus appréciées.

"Même pour les gâteaux traditionnels, nous avons un peu modifié la recette original. Nous avons ajouté différentes sortes de graines dans la garniture. C’est bon pour la santé", informe Lê Thi Huyên Trang.

Texte et photos: Vân Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

La fête des ethnies de la région du Nord-Ouest ouverte à Son La La 14e Fête culturelle des ethnies de la région du Nord-Ouest a débuté ce dimanche 18 août dans la ville de Son La, province éponyme (Nord-Ouest).