09/04/2018 17:21
Des scientifiques chinois ont découvert un gène qui peut aider à réduire l'effet de la salinisation du sol sur les rendements du riz, selon les recherches menées par l'Université du Hunan et l'Institut des sciences biologiques de Shanghai dépendant de l'Académie des sciences de Chine.
>>Les variétés de riz vietnamiennes représentent 59% de la superficie rizicole du pays
>>Le Xinjiang plante des arbres pour lutter contre la désertification

Des scientifiques chinois découvrent un gène aidant à augmenter les rendements de riz dans les sols salins.
Photo: Xinhua/VNA/CVN

Le gène, nommé STRK1, est essentiel pour réduire les inconvénients d'une forte teneur en sel, et augmenter la tolérance au sel du riz, selon la même source. Les résultats de l'équipe de recherche dirigée par les professeurs Liu Xuanming et Lin Jianzhong ont été publiés dans le dernier numéro de "Plant Cell".

La salinisation des terres cultivées affecte la croissance des céréales et menace la sécurité alimentaire. Il y a 950 millions d'hectares de terre saline-alcaline dans le monde, dont 100 millions d'hectares en Chine. Environ 20% des terres irriguées sont devenues salinisées en raison du réchauffement planétaire, entraînant la baisse des rendements des cultures.

Le riz est la première céréale en Chine, mais il est vulnérable aux environnements à forte teneur en sel. L'équipe de recherche a étudié pendant près de cinq ans la façon d'améliorer la tolérance du riz au sel.

"Les résultats des recherches peuvent aider à augmenter les rendements du riz sur les terres salines et jeter une base pour les études correspondantes en matière d'élevage", a indiqué Lin Jianzhong.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.