25/06/2015 10:26
Selon le Centre de préservation de la citadelle de la dynastie des Hô (1400-1407), de nombreux objets antiques viennent d’être découverts dans la commune de Vinh Long, district de Vinh Lôc, province de Thanh Hoa (Centre) par des agriculteurs locaux.

>>À Nam Dinh, 1.000 antiquités sortent de leurs coffres
>>Découverte d'une épave à Quang Ngai

 

De nombreux objets antiques viennent d’être découverts près de la citadelle des Hô. Photo : Tiên Dung/VNA/CVN


Le lieu d'où ont été exhumés ces centaines d'objets se trouve à un km au sud-est de la citadelle de la dynastie des Hô. Il s'agit pour la plupart de vaisselles. Parmi ces antiquités, les plus belles sont sans doute ces jarres en faïence, d’une hauteur comprise entre 25 et 33 cm. Leur ouverture est un peu évasée, et ces jarres sont équipées de quatre anses chacune.

À noter que certains fragments de céramique de Dông Son datent d'il y a plusieurs milliers d’années.

Selon le docteur Trân Anh Dung, de l’Institut d’archéologie du Vietnam, ces nouvelles découvertes datent du Xe siècle, sous les dynasties des Dinh et des Lê antérieures.

Pour l’heure, ces antiquités sont conservées au Centre de préservation de la citadelle de la dynastie des Hô, au service des études et des expositions.

Thanh Hoa a abrité la capitale du Vietnam sous la dynastie des Hô (1400-1407). C'est une terre ancienne où la culture de Dông Son a connu son apogée il y a plusieurs milliers d'années. Ses sites historiques comme la citadelle des Hô, récemment reconnue patrimoine culturel mondial par l’UNESCO, demeurent une destination touristique attrayante.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.