16/01/2020 21:22
>>Nucléaire iranien : les Européens déclenchent une procédure contre Téhéran
>>La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni réaffirment que le JCPOA joue un rôle clé

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a estimé que la décision du Royaume-Uni, de la France et de l'Allemagne de déclencher le mécanisme de règlement des différends dans le cadre de l'accord nucléaire de 2015 avec l'Iran est "juridiquement sans fondement", a rapporté mercredi 15 janvier l'agence de presse Tasnim. Depuis New Delhi où il assiste au Dialogue de Raisina, il a de nouveau dénoncé l'échec à ses yeux des Européens à respecter leurs engagements envers cet accord, également connu sous le nom de Plan d'action global commun (JCPOA). Pour M. Zarif, la décision de ces trois pays européens de déclencher le mécanisme de règlement des différends est à la fois "sans fondement juridique et une erreur stratégique en termes politiques". Paris, Londres et Berlin ont expliqué mardi 14 janvier avoir pris cette décision en réaction aux renoncements progressifs de Téhéran à respecter ses engagements nucléaires ces derniers mois. Téhéran a expliqué que ces renoncements progressifs constituaient une réponse à la dénonciation du JCPOA en mai 2018 par les États-Unis et aux sanctions subséquentes. L'Iran déplore aussi la lenteur de l'Europe à faciliter les transactions bancaires et ses exportations de pétrole. Il s'agit à ses yeux d'un "signal d'alarme" pour que les autres parties à l'accord protègent les intérêts économiques iraniens.


Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.