20/11/2020 23:02
Le 37e Sommet de l'ASEAN et les conférences connexes ont eu lieu du 12 au 15 novembre, au Centre international de conférences de la capitale Hanoï. À l'issue du Sommet, les dirigeants de l'ASEAN ont convenu de publier la Déclaration de présidence du 37e Sommet de l'ASEAN.
>>L’ASEAN nécessite plus d’intégration économique pour assurer sa relance
>>Connexion énergétique, pilier important pour le développement durable de l’ASEAN

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, le 12 novembre, à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

 Voici le résumé de la Déclaration :

Les dirigeants de l'ASEAN se sont engagés à poursuivre leurs efforts pour maintenir l'élan de la construction de la communauté de l'ASEAN, en garantissant la réalisation pleine et effective de la vision communautaire de l'ASEAN 2025; ont apprécié les efforts déployés pour mettre en œuvre les priorités définies en 2020, pour concrétiser le thème "Cohésif et réactif",  et pour concrétiser la ''Déclaration de la vision des dirigeants de l'ASEAN sur une communauté de l'ASEAN cohésive et réactive, surmonter les défis et maintenir la croissance''.

Ils ont affirmé leur engagement à renforcer la solidarité et l'unité, maintenir le rôle central de l'ASEAN dans une structure régionale ouverte, transparente, tolérante et fondée sur des règles, contribuant à la paix, la sécurité et la stabilité de la région, consolider des liens économiques, la connectivité régionale, améliorer l'identité de l'ASEAN et de l'efficacité de son appareil et de son organisation, renforcer la résilience et de la capacité à s'adapter aux changements rapides des situations régionales et mondial.

En ce qui concerne la politique et la sécurité, les dirigeants ont réaffirmé leur engagement à maintenir l'Asie du Sud-Est en tant que région de paix, de sécurité, de neutralité et de stabilité, ainsi qu'à promouvoir les valeurs de paix régionales conformément au droit international; régler d’une façon pacifique des différends, y compris le plein respect des processus juridiques et diplomatiques, ne pas menacer ni utiliser la force, conformément aux principes largement reconnus du droit international, y compris la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) 1982.

Les dirigeants ont affirmé l'importance de maintenir une structure régionale ouverte, transparente, fondée sur des règles et inclusive avec l'ASEAN comme élément central. Ils ont affirmé le rôle important du Traité d'amitié et de coopération en Asie du Sud-Est (TAC), le Traité d'Asie du Sud-Est sans armes nucléaires (SEANFWZ), le rôle du Document de perspective de l'ASEAN sur l'océan Indien-Pacifique (AOIP) dans le sens de la coopération de l'ASEAN dans la région Asie-Pacifique et océan Indien, la poursuite à concentrer les efforts de coopération pour améliorer la capacité à faire face aux défis de sécurité non traditionnels, notamment le terrorisme, la criminalité transnationale, la cybersécurité, la coopération maritime, la coopération diplomatique et de défense, l’augmentation de la diplomatie préventive ... .

Concernant l'économie, malgré les craintes d'une récession sans précédent en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19, les dirigeants ont affirmé que l'ASEAN maintient toujours des bases macroéconomiques solides et s'engagent à travailler ensemble pour minimiser les impacts économiques causées par le COVID-19, à maintenir le marché ouvert et à continuer à renforcer la résilience et la compétitivité commune de la région, vers une reprise rapide en 2021.

Les dirigeants ont hautement apprécié que l'ASEAN ait obtenu des résultats encourageants dans la mise en œuvre de 13 objectifs économiques prioritaires dans l’Année de présidence vietnamienne de l’ASEAN.

En matière culturelle et sociale, les dirigeants ont affirmé qu'ils continueraient à promouvoir la coopération axée sur les gens et à assurer la sécurité sociale de la population, en particulier en soutenant les efforts de traitement des conséquences du COVID-19, en promouvant le rétablissement, avec la priorité accordée aux groupes vulnérables tels que personnes handicapées et enfants, ainsi que la promotion de l'égalité des sexes...

En ce qui concerne les relations extérieures, les dirigeants ont salué le fait que les partenaires avaient continué d'affirmer leur respect pour le rôle central de l’ASEAN, et pris de nombreux engagements spécifiques pour soutenir l'ASEAN dans l’édification de sa Communauté, dans la réponse à l’épidémie et dans la reprise poste-COVID-19. L'ASEAN reconnaît l'intérêt croissant des organisations régionales et des pays hors de la région pour la promotion d'une coopération plus étroite avec l'ASEAN. La France et l’Italie sont devenues de nouveaux partenaires de développement de l’ASEAN. Le bloc régional s’est également félicité de l'adhésion de la Colombie, de Cuba et de l'Afrique du Sud au Traité d’amitié et de coopération de l’Asie du Sud-Est (TAC).

À propos des affaires internationales et régionales, les dirigeants se sont engagés à continuer de promouvoir la coopération pour la paix, la sécurité et la stabilité dans la région, dans le contexte d'évolutions complexes de l’environnement stratégique, affirmant que l'ASEAN continuait de montrer son rôle central, ainsi que des capacités de résilience et d’adaptation plus élevées.

Les dirigeants ont souligné l'importance de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la sûreté et de la liberté de navigation et de survol en Mer Orientale pour la région. Ils se sont déclarés préoccupés par les évolutions de la situation, notamment les constructions, les activités et les incidents graves qui sapent la confiance, aggravent les tensions, portent atteinte à la paix, à la sécurité et à la stabilité régionales. Ils ont souligné la nécessité de respecter le droit international, y compris la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), de faire preuve de retenue, de s’abstenir de la militarisation et de tout acte susceptible de complexifier la situation ou d’aggraver les tensions, de régler les différends par les mesures pacifiques, conformément au droit international, dont la CNUDM de 1982.

Les dirigeants ont salué les efforts de coopération entre l'ASEAN et la Chine et les efforts pour négocier un COC (Code de conduite) dans le contexte de COVID-19. Ils ont souligné la nécessité de créer un environnement favorable aux négociations du COC, l'importance des mesures d’instauration de la confiance et des mesures préventives, et l’importance d'une coopération pratique dans l'intérêt mutuel. Ils ont insisté sur la nécessité de mettre en œuvre pleinement et efficacement la DOC (Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale), en vue de parvenir à un COC substantiel, efficace et conforme au droit international, y compris la CNUDM de 1982. Ils ont affirmé que la CNUDM de 1982 est la seule base pour définir les droits et intérêts légitimes en mer et la seule base juridique que toutes les activités en mer doivent respecter.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Dà Nang, Quang Nam et Thua Thiên-Huê s'associent pour le touristique Le Service du tourisme de la ville de Dà Nang a collaboré avec les Départements du tourisme, les Associations du tourisme et les entreprises des provinces de Quang Nam et de Thua Thiên-Huê pour lancer mercredi 25 novembre le programme de relance touristique "Trois localités - Une destination avec de nombreuses expériences".