21/01/2020 14:59
Près de 150 conteneurs contenant environ 3.737 m3 déchets plastiques illégaux ont été renvoyés par la Malaisie vers les pays expéditeurs, et notamment les États-Unis, le Royaume-Uni, le Japon, le Canada, l'Espagne, la France.

>>150 conteneurs de déchets renvoyés vers leurs pays d'origine
 

Un conteneur de déchets plastiques au port cambodgien de Sihanouk-ville, en juillet 2019. Photo : AFP/VNA/CVN


Kuala Lumpur prendra les mesures nécessaires pour s'assurer que la Malaisie ne devienne pas la décharge du monde, a souligné lundi 20 janvier la ministre malaisienne de l'Énergie, des Sciences, de la Technologie, de l'Environnement et du Changement climatique Yeo Bee Yin depuis la ville de Butterworth, qui abrite un port important dans le nord du pays et d'où plusieurs conteneurs sont partis. Les pays exportateurs de déchets et les compagnies maritimes ont assumé le coût du retour des conteneurs.

Le marché mondial du recyclage a été plongé dans le chaos après la décision de la Chine de fermer sa porte à la majorité des types de déchets plastiques en 2018. De nombreuses entreprises chinoises de recyclage ont été délocalisées en Malaisie, entraînant un afflux de déchets souvent illégal.

Outre la Malaisie, les gouvernements de plusieurs pays dans la région comme l'Indonésie et les Philippines ont commencé de renvoyer les conteneurs de déchets vers les pays expéditeurs.


VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

COVID-19 : des touristes sud-coréens à Dà Nang retournent à leur pays d’origine Sur la base de demandes de touristes sud-coréens et de propositions du consulat général de Répubique de Corée et des organes compétents, Dà Nang a rapatrié mardi soir 25 février 20 Sud-Coréens vers leur pays d’origine.