26/06/2021 16:38
Le Grec Kostas Saratidis, de nom vietnamien Nguyên Van Lâp, un témoin de l’histoire, un soldat de l’Oncle Hô, le seul étranger sacré héros des forces armées populaires du Vietnam, est décédé dans la soirée du 25 juin, heure du Vietnam, à l’âge de 94 ans.

>>Vietnam - Grèce : renforcement des relations entre les deux Partis communistes
>>Les Partis communistes du Vietnam et de Grèce renforcent leurs liens
>>Promotion des relations commerciales entre le Vietnam et la Grèce 

 

Lors de la cérémonie de remise de la nationalité vietnamienne au Grec Kostas Saratidis (gauche) par le président vietnamien Nguyên Minh Triêt en 2011. 
Photo : Nguyên Khang/VNA/CVN 


Kostas Sarantidis est né en 1927 d’une famille ouvrière au Nord de la Grèce. En 1943, quand il était âgé de 16 ans, il a été enrôlé de force pour être envoyé en Allemagne pour servir le régime fasciste de Hitler. Il a réussi à s’échapper en Yougoslavie et menait une vie précaire dans les trains circulant le long de la frontière yougoslave-grecque.

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, il tenta en vain d’être rapatrié en Grèce car il n’avait aucun papier d’identité. Sans aucun moyen de subvenir à ses besoins, il a été attiré dans la Légion étrangère française et a été tranféré en Indochine pour participer à désarmer les Japonais.

Cependant, dès son arrivée à Saigon en 1946, voyant de ses propres yeux l’oppression de la population locale par les troupes coloniales françaises et étant conscient de la guerre de résistance pour la juste cause du peuple vietnamien

Cependant, dès son arrivée à Saigon en 1946, voyant de ses propres yeux les actions dévastatrices et meurtrières de l'armée d'invasion contre le peuple vietnamien innocent, il a décidé de passer dans les rangs des Viêt Minh où il a été honoré de devenir soldat de l’Oncle Hô.

Il s’est vu décerner de nombreuses distinctions honorifiques du Parti et de l’État pour ses exploits militaires. En janvier 2011, il a reçu l’Ordre de l’amitié et la nationalité vietnamienne des mains du président de l’époque, Nguyên Minh Triêt.

Le premier passeport vietnamien délivré par la première ambassade du Vietnam en Grèce porte le nom du citoyen Nguyên Van Lâp. En 2013, il s’est vu décerner le titre de héros des forces armées populaires par le président de l’époque, Truong Tân Sang.

Il vivait avec sa famille à Athènes, en Grèce.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.