23/12/2020 09:02
Le comédien Claude Brasseur, qui a marqué des générations en incarnant François Vidocq à la télévision et plusieurs grands rôles au cinéma, dont Un éléphant ça trompe énormément, est décédé mardi 22 décembre à l'âge de 84 ans, a annoncé son agent.
>>Décès de l'actrice Caroline Cellier, second rôle intense et populaire
>>Décès du comédien Robert Castel, père de l'humour "pied-noir"

Claude Brasseur au Festival du film francophone d'Angoulême, le 27 août 2015.
Photo : AFP/VNA/CVN
"Claude Brasseur est décédé ce jour dans la paix et la sérénité entouré des siens. Il n'a pas été victime du COVID. Il sera inhumé à Paris dans le respect des règles sanitaires et reposera aux côtés de son père, au cimetière du Père-Lachaise à Paris", a annoncé Elisabeth Tanner, à la tête de l'agence Time Art.

Issu d'une longue lignée de comédiens, fils de Pierre Brasseur et d'Odette Joyeux, et père d'Alexandre, cet acteur au regard vif et au sourire qui le rendait immédiatement sympathique, était populaire et polyvalent, aussi à l'aise dans le film policier que dans la comédie.

Il appréciait autant le cinéma et la télé que le théâtre.

En 1977, il a reçu le César du meilleur acteur dans un second rôle pour la comédie Un éléphant ça trompe énormément, puis la consécration trois ans plus tard, avec le César du meilleur acteur pour La guerre des polices.

Au total, en plus de 60 ans de carrière il aura tourné dans plus de 110 films, et restera notamment associé au père de Sophie Marceau dans La Boum. Il continuait d'apparaître régulièrement à l'écran, jusqu'aux trois volets de la comédie Camping dans les années 2000.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

La plus haute statue de Bouddha d'Asie du Sud-Est à Binh Phuoc Une gigantesque statue de Bouddha Gautama, qui fait 73 m de hauteur et a nécessité quatre ans de construction, a été inaugurée le 20 janvier à la pagode Phât Quôc Van Thành dans la province méridionale de Binh Phuoc.