12/07/2019 17:32
Les travailleurs de santé déploient de toute urgence une campagne massive de vaccination de la rougeole ciblant 67.000 enfants dans la province d'Ituri dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), a rapporté jeudi 11 juillet le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).
>>Les États-Unis versent 98 millions de dollars d'aide à la RDC
>>Épidémie d'Ebola: l'OMS ne déclare pas l'alerte sanitaire mondiale

Les agents sanitaires dans la lutte contre le virus Ebola, le 12 décembre 2018 au Congo. Photo: AFP/VNA/CVN

La région est ravagée par un conflit armé et subit aussi désormais le second plus important foyer de virus Ebola. Au moins 1.981 décès dus à la rougeole ont été enregistrés en RDC cette année, dont plus des deux tiers sont des enfants de moins de 5 ans, a rapporté l'UNICEF, ajoutant qu'à la date du 23 juin, près de 115.000 cas de rougeole présumés avaient été signalés, soit bien plus que les 65.000 enregistrés dans la totalité de l'année 2018.

La province d'Ituri a également été frappée par le foyer d'Ebola qui s'est déclaré dans ce pays il y a près d'un an. La province a enregistré plus de 5.400 cas et 50 morts de cette maladie.

"La menace combinée d'Ebola et de la rougeole pour des milliers de familles vivant dans des camps de déplacés surpeuplés et insalubres est sans précédent", a déclaré le représentant de l'UNICEF en RDC, Edouard Beigbeder. "Nous avons une petite fenêtre pour éviter une perte en vies humaines potentiellement massive".

Les premiers sites pris pour cible par les vaccinations contre la rougeole sont les quatre camps de déplacés à Bunia, qui ont connu un afflux de familles massif, déracinées de force par les combats de ces dernières semaines, a indiqué l'UNICEF sur son site Internet.

Cette épidémie d'Ebola signifie que la campagne de vaccination contre la rougeole doit intégrer des mesures de sécurité supplémentaires et un tri méticuleux pour se protéger contre les infections. Les travailleurs de santé devront porter des blouses pour se protéger contre tout contact avec du sang ou d'autres fluides corporels.

Les équipes contiendront un travailleur de santé supplémentaire qui évaluera et signalera les cas d'Ebola suspectés, contrôlera la température et supervisera le lavage de mains et les autres mesures de sécurité. Jusqu'à 400 000 personnes sont perçues comme déplacées intérieures à Ituri, dont une vaste majorité de femmes et d'enfants.

Les combats entre différents groupes armés ont endommagé ou détruit près de la moitié des installations sanitaires et écoles dans la province, selon l'UNICEF. "Le nord-est de la RDC accueille l'une des plus graves crises humanitaires à ce jour. Que ce soit à cause de la rougeole, d'Ebola ou de la dure réalité de la vie dans un camp de déplacés, les enfants sont exposés à un grave danger. Nous devons faire tout notre possible pour les protéger", a souligné M. Beigbeder. 

 
Xinhua/VNA/CVN 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Ouverture du festival de la grotte de Quang Binh en 2019 Placé sous le thème "Quang Binh - mystères éternels", le festival de grottes a commencé le 20 juillet dans la province centrale de Quang Binh.