19/08/2018 19:51
Chaque année, le Championnat du monde d’e-sport de Dota 2, The International, bat le record du plus lucratif tournoi de l’histoire des sports électroniques. Le 15 août, à Vancouver, au Canada, sa 8e édition a accueilli les 18 meilleures équipes du monde, avec 24,4 millions de dollars de récompenses au total.
>>L'équipe des sports électroniques prête pour les Jeux asiatiques
>>Les sports électroniques honorés par les Jeux asiatiques 2018
>>Le Tokyo Game Show fait une place à l'eSport

L’équipe européenne Liquid, tenante du titre de championne du monde de Dota 2 de l'an passé.
Photo: Dota 2/CVN

Organisé chaque année par la société américaine Valve, The International est le championnat du monde de sport électronique de Dota 2. Cette année, sa 8e édition se déroule du 15 au 25 août à Vancouver, avec 24,4 millions de dollars de récompenses en jeu.

Les 18 meilleures équipes de Dota 2 sont réunies pour se disputer la coupe Aegis of Immortal, pour le titre de champion du monde. Parmi elles, 8 ont reçu des invitations directes de Valve, correspondant aux 8 premières places de son classement de la saison 2017-18. Les 10 autres équipes sont les vainqueurs des qualifications régionales; elles viennent d’Europe, d’Amérique, de Chine et d’autres pays asiatiques.

Dota 2, le sport électronique
le mieux rémunéré


Si League of Legends (LoL) reste toujours l’e-sport le plus populaire du monde avec 67 millions de joueurs chaque mois, Dota 2 conserve sa première place en termes de rémunération des joueurs.

La saison 2017-18 est la première depuis la présentation officielle de Dota 2 en 2010. Depuis, ces tournois sont devenus plus compétitifs, de sorte que l’équipe gagnante peut remporter de 500.000 à 2 millions de dollars par tournoi, sans compter les nombreuses retombées publicitaires.

Cependant, le championnat du monde, The International, reste toujours le titre le plus prestigieux. Dès sa première édition en 2011, ce tournoi est devenu le plus lucratif évènement des sports électroniques de l’histoire avec 1 million de dollars pour le vainqueur (l’équipe ukrainienne Natus Vincere). Chaque année, ce prix augmente régulièrement et reste toujours le plus élevé parmi tous les e-sports: jusqu’à 10,7 millions de dollars pour le vainqueur de The International 2018, à comparer avec les 1,8 million de dollars réservés au champion du monde de LoL.

De ce fait, Valve a apporté 1,6 des 24,4 millions de dollars. La somme restante vient de la contribution des joueurs et des supporteurs du monde entier via le jeu lui-même (sur la plateforme Steam) et des ventes de produits liés au jeu, par exemple autocollants, vêtements, porte-clés, ordinateurs, souris, claviers, etc. 


La Grande finale de The International 2017 entre les équipes Liquid et Newbee.
Photo: joinDOTA/CVN


Au commencement du tournoi le 15 août, le prix total était de 24,4 millions de dollars, soit 300.000 de dollars de moins qu’à la saison 2016-17.

Modèle de championnat du monde d’e-sport

Pour participer à The International, les équipes doivent figurer au top 8 du classement de la saison chez Valve. Aucune exception n’est acceptée, même pour la tenante du titre de l’année 2017, l’équipe européenne Liquid. Hormis ce top 8, des centaines d’équipes du monde ont dû passer des qualifications régionales pendant un mois, afin de choisir les 10 meilleures.

Pour gagner le plus de points pendant toute cette longue saison de 10 mois, chaque équipe doit déterminer son propre plan, dans le transfert des joueurs, dans le choix des tournois, des styles et stratégies, dans la logistique, mais aussi dans la préparation tant physique que mentale de chaque joueur.

Cette édition 2018 de Dota 2 comprend d’anciens champions du monde tels que Liquid (2017, Europe, tenante du titre), Newbee (2013, Chine), Evil Geniuses (2015, États-Unis), et Invictus Gaming (2012, Chine).

Six équipes participent pour la première fois: Winstrike (Russie), VGJ.Storm (États-Unis), Serenity (Chine), Optic Gaming (États-Unis), VGJ.Thunder (Chine) et Pain Gaming (Brésil).

On ne peut pas oublier de citer d’autres équipées renommées depuis longtemps comme Virtus Pro (Russie, 1er de la  saison 2017-18), Secret (Europe), Fnatic (Malaisie), Mineski (Philippines), OG (Europe), Vici Gaming (Chine), TnC Predator (Philippines) et PSG.LGD (Chine).

L’équipe PSG.LDG (Chine) a remporté le titre majeur Epicenter XL le 6 mai 2018 à Moscou.
Photo: VPGame/CVN

Pendant dix jours, ces 18 équipes vont jouer plus de 500 matches (548 matches de The International 2017). Elles vont commencer par deux phases de poule avant de participer à la phrase d’élimination directe à deux tours à partir du 20 août, date de la cérémonie d’ouverture officielle. Tous les matchs d’élimination directe (selon le format "best of 3", soit "meilleur des 3")  auront lieu au stade Rogers Arena à Vancouver, d’une capacité de 18.630 places. Celles-ci sont toutes vendues depuis mai, mais les passionnés peuvent toujours suivre gratuitement les matches en projection directe sur la plateforme Steam ou sur la chaîne de diffusion officielle Twitch.

Par ailleurs, Valve va organiser un match de bonus des All-stars, regroupant les 10 joueurs choisis par les supporteurs. La Grande finale de The International 2018 aura lieu le 25 août et se déroulera selon le format "meilleur des 5".

Le club sportif Paris Saint-Germain est le sponsor officiel de l’équipe LGD, désormais PSG.LGD. En fait, la France n’a qu’un joueur participant à cette édition 2018 (Sébastien "7ckngMad" Debs, de l’équipe OG). Tandis que le Vietnam a raté pour la 8e fois la qualification régionale de l’Asie, même si cette année un joueur est allé jusqu’au dernier match de cette qualification (Trinh "458" Van Tho, de l’équipe TnC Tigers).

Dang Duong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.