03/04/2019 00:04
L’évaluation du système d’alerte précoce au Vietnam a été au cœur d’un séminaire le 2 avril à Hanoï, dans le but d’aider le Vietnam et d’autres pays vulnérables de s’adapter au changement climatique.
>>Hô Chi Minh-Ville teste son système d’alerte des crues et des inondations
>>Pollution de l’air : un grave problème de santé publique

Système automatique de surveillance et d’alerte des intrusions salines installé à l’égout de Nang Am, district de Vung Liêm, province de Vinh Long (delta du Mékong). Photo: ST/CVN

Le chef adjoint du Département général de météorologie et d'hydrologie, Lê Thanh Hai, a déclaré qu’il s’agissait d’une bonne occasion permettant aux ministères, secteurs, organisations politiques du pays, et experts nationaux et internationaux de discuter des capacités et de la nécessité de mettre en place un système d'alerte précoce.

Les riches expériences partagées lors de ce séminaire aideront le Vietnam, ainsi que d'autres pays du monde particulièrement vulnérables, à trouver les solutions les plus appropriées et les plus complètes pour améliorer l'efficacité du système d'alerte précoce multirisque au Vietnam, lui permettant de s’adapter au changement climatiques, de gérer et d’atténuer les risques de catastrophes, ce pour contribuer au développement socio-économique du pays, a souligné Lê Thanh Hai.

Mme Carlyne Yu, spécialiste de la gestion des risques climatiques de l’Institution internationale du système d’alerte précoce multirisque (RIMES), a déclaré que ce séminaire était axé sur la discussion des questions d'évaluation des risques catastrophiques et d'évaluation d'impacts potentiels des catastrophes naturelles, la résilience ...

Organisé par le Département général de météorologie et d'hydrologie et la RIMES, ce séminaire fait partie d’un projet de l’Organisation météorologique mondiale concernant l’amélioration de la résilience face aux phénomènes hydrométéorologiques et le renforcement des systèmes d’alerte précoce multirisque en Asie du Sud-Est et dans les petits tats insulaires en développement.

Ce projet vise à améliorer les services d'assistance sur la base de l'impact des conditions météorologiques, climatiques et des ressources en eau, contribuant ainsi à la protection des vies et des biens des personnes. Les pays bénéficiaires en Asie du Sud-Est sont le Vietnam, la Thaïlande, le Cambodge, le Laos et les Philippines.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Bac Giang: un champ de fleurs de tournesols pour les fans de photos Situé dans le quartier de Da Mai, ville de Bac Giang, à 55 km de Hanoï, le champ de fleurs de tournesols attire des visiteurs venant des quatre coins du pays.