13/08/2021 00:48
De nombreux pays font la promotion des vaccinations et rouvrent leurs économies. Ainsi, la demande de textiles, de chaussures, de meubles et de produits électroniques vietnamiens est-elle en hausse.
>>Média indien : le Vietnam est en train de devenir une puissance économique régionale
>>Le Vietnam devient le deuxième exportateur mondial de vêtements

Au port Tân Cang - Cai Mép, dans la province de Bà Ria - Vung Tàu (Sud).
Photo : VNA/CVN

Les données du Département général des douanes du Vietnam montrent que les recettes d'importation et d'exportation nationales ont été très impressionnantes de janvier à juillet 2021.

Le chiffre d'affaires à l'import-export a été estimé à 371,16 milliards d’USD, en hausse de 29,5% par rapport à la même période de l'année dernière. La valeur totale des exportations était de 184,33 milliards d’USD (+24,8%) et celle des importations, de 186,83 milliards (+34,4%).

Cependant, la pandémie a eu un léger impact sur les échanges de marchandises en juillet avec une valeur totale des exportations estimée à 26 milliards d’USD, en baisse de 4,4%, et des importations, de 26 milliards d’USD (-0,6%).

Le chiffre d'affaires à l'exportation de bois et de meubles en juillet a été estimé à 1,3 milliard d’USD (-16,6%).

Les exportations de pétrole brut, de chaussures, de produits aquatiques, ainsi que d’ordinateurs et de composants électroniques ont reculé respectivement en un mois de 52,8%, 11,8%, 5,8% et 15,5%.

Le ministère de l'Industrie et du Commerce a déclaré que la forte épidémie de COVID-19 et les mesures de distanciation sociale dans de nombreuses provinces et villes du pays telles que Hanoï, Hô Chi Minh-Ville comme toutes les 19 localités du Sud avaient affecté la circulation des marchandises, conduisant à une perturbation des chaînes d'approvisionnement, de la production et des activités commerciales.

L'indice de production industrielle (IPI) en juillet n'a augmenté que de 1,8% par rapport au mois précédent et de 2,2% par rapport à la même période de l'an dernier, ce qui est la plus faible hausse sur les sept derniers mois (sauf février avec le moins de jours ouvrables).

Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, dans les temps à venir, la croissance des importations et des exportations dépendra grandement du contrôle de l'épidémie ainsi que du processus de vaccination dans le pays.

Les statistiques du Département général des douanes montrent que la balance commerciale du Vietnam en juillet a enregistré un déficit de 1,5 milliard d’USD, portant le déficit total au cours des sept derniers mois à 2,5 milliards.

Des perspectives stables

Le textile, un produit d'exportation phare du Vietnam.
Photo : VNA/CVN

Le ministère de l'Industrie et du Commerce prévoit que la demande d'exportation est encore assez élevée. Du fait que les pays accélèrent la vaccination et rouvrent progressivement leurs économies, les besoins en textiles, chaussures, meubles et électronique du Vietnam augmentent.

En outre, un certain nombre d'économies continuent de mettre en œuvre des plans de relance de la demande, par le biais d'un soutien direct aux personnes, favorisant ainsi la consommation de biens.

Dans le même temps, des accords de libre-échange sont progressivement mis en œuvre de manière plus globale et plus efficace, ce qui devrait promouvoir les secteurs de l'exportation du Vietnam.

Les importations de matières premières destinées à la production ont généralement augmenté au cours des premiers mois de l'année et devraient diminuer au second semestre, qui correspond au moment où les exportations atteignent leur pic.

Les exportations vietnamiennes continueront d'augmenter au second semestre 2021, en particulier pour l'électronique, les machines et équipements, les meubles, les textiles et les produits aquatiques.

La balance commerciale devrait s'améliorer, même si le déficit commercial des sept derniers mois est de 2,5 milliards d’USD.

D'après le ministère de l'Industrie et du Commerce, ces derniers temps, le Vietnam a été considéré comme un des premiers choix des entreprises de mode américaines en raison du coût de production plus bas qu'en Chine et en Inde, et  que l'efficacité est plus élevée qu'au Bangladesh.

En 2020, dans le contexte de chute des exportations de vêtements vers les États-Unis, ce chiffre du Vietnam était le plus bas des exportateurs grâce à ses avantages compétitifs. Plus précisément, la Chine a connu une baisse de 39,2% ; l'Inde, de 25,6% ; l'Indonésie, de plus de 20% ; le Bangladesh, de 11,7% ; et le Vietnam, de seulement 7,2%.

Concernant les meubles en bois, en 2020, le Vietnam a dépassé la Chine pour devenir le premier exportateur vers les États-Unis. La demande accrue de la Chine en matières premières importées au cours des premiers mois de 2021 a également stimulé les exportations vietnamiennes de ces articles vers ce marché.

Dan Thanh/CVN
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Hanoï, haut lieu culturel et historique Dans la stratégie de développement du tourisme du Vietnam, Hanoï joue une position importante. Centre politique, universitaire et culturel national, la capitale regorge de sites historiques et touristiques.