07/09/2021 14:22
Kiên Giang, une des provinces du delta du Mékong, abrite de nombreuses familles issues de minorités ethniques. L’ethnie khmère qui compte près de 238.000 personnes représente 13,4% de la population provinciale.
>>Développement durable de la culture des ethnies minoritaires au Sud
>>Les Khmers participent activement à l’édification de la Nouvelle ruralité
>>Femmes d'ethnies minoritaires et modèles économiques locaux

La province a investi dans la construction de ponts, routes, systèmes d'irrigation… Photo : CTV/CVN

Ces dernières années, la province de Kiên Giang a massivement investi pour le développement socio-économique des zones habitées par des minorités ethniques. Selon le Comité pour les affaires des minorités ethniques de la province de Kiên Giang, qui a mis en œuvre la stratégie de développement de ces zones entre 2014 et 2020, la province a bénéficié des fonds de soutien du gouvernement, du budget provincial et d'un certain nombre d'organisations étrangères, pour investir dans la construction d'infrastructures, notamment dans des communes reculées et frontalières.

Avec le programme de développement socio-économique des communes montagneuses et reculées en difficulté (programme 135), la province a investi près de 80 milliards de dôngs dans la construction de nombreux ouvrages tels que des ponts, routes, systèmes d'irrigation, dispensaires et aussi écoles au service de la production et de la vie quotidienne des populations.

Des investissements importants

La province a investi plus de 145 milliards de dôngs pour construire des dizaines d'ouvrages d'approvisionnement en eau pour desservir la population et plus de 91 milliards de dôngs pour fournir de l'électricité afin de répondre à la demande de 8.000 ménages dans les zones de minorités ethniques. D’autres services provinciaux ont également mis en œuvre de nombreux travaux d'infrastructure socio-économique dans les zones de minorités ethniques, avec un investissement total de plus de 300 milliards de dôngs.

De plus, Kiên Giang a également reçu d’autres capitaux de la société civile pour investir et soutenir les minorités ethniques avec plus de 2.000 "maisons de cœur", une cinquantaine de ponts en béton, des centaines de pompes hydrauliques ainsi que plusieurs dizaines de kilomètres de routes rurales à hauteur de plusieurs dizaines de milliards de dôngs. C’est le cas de la commune de Dinh Hoa qui a été transformée avec de nouveaux ponts et de nouvelles routes facilitant les déplacements de population. 

Des écoles et des dispensaires ont été construits de manière spacieuse, répondant aux besoins d'éducation et de soins de santé des enfants, ainsi qu'aux examens et traitements médicaux de la population. La plupart des maisons sont bien équipées et les familles possèdent des motos, des téléviseurs, voire des réfrigérateurs et/ou des climatiseurs. Les routes sont mieux éclairées comme l’indique le slogan : "Éclairer la campagne" de l'Union de la jeunenesse de la commune de Dinh Hoa.

Le secrétaire adjoint permanent du Comité du Parti de la commune de Dinh Hoa, Chuong Hoang Tha, a déclaré : "Les Khmers représentent au moins 65% de notre population. Mettant en œuvre le programme national au profit des nouvelles zones rurales, Dinh Hoa a été sélectionnée par le gouvernement central comme commune prioritaire. Des investissements ont permis de développer de nouvelles infrastructures (installations électriques, routes, écoles, stations d'eau potable...). La commune a prospéré et la vie des gens s'est considérablement améliorée".

Le nombre de ménages de minorités ethniques dans la province de Kiên Giang atteignant le niveau de vie moyen ou plus est en augmentation, et les ménages pauvres diminuent à 3.258 ménages, soit 4,7%. La province compte 13 communes qui ont atteint l'objectif du programme 135, et 40/70 communes comptant un grand nombre de minorités ethniques ont atteint les nouvelles normes rurales.

De 2014 à aujourd'hui, la province a mobilisé des capitaux d'investissement pour soutenir les minorités ethniques dans le développement de leur vie économique et la réduction durable de la pauvreté. Plus précisément, elle a aidé 7.420 ménages à emprunter 24 milliards de dôngs pour investir dans le développement de la production et les programmes de crédit ont accordé 18.128 prêts aux ménages pour développer leur production et leur entreprise avec plus de 211.255 milliards de dôngs.

En outre, la province soutient directement plus de 115.000 personnes pauvres dans les communes défavorisées avec plus de 13 milliards de dôngs et met en œuvre de nombreuses politiques sur l'ethnicité et la sécurité sociale pour les minorités ethniques, en accordant une attention particulière aux personnes vivant dans les communes défavorisés, les zones frontalières et les îles.

Continuant à investir dans le développement des zones de minorités ethniques au cours de la période 2021-2025, la province de Kiên Giang veut que d'ici 2025, le revenu moyen des minorités ethniques double, que le taux de pauvreté annuel ne soit plus qu’à 1,5% et qu’une réduction de 60% du nombre de communes défavorisées soit effective.

De nouvelles infrastructures socio-économiques

Kiên Giang a également augmenté l'investissement des ressources de l'État en combinaison avec d'autres ressources sociales pour construire un système d'infrastructures socio-économiques synchrones, en particulier sur les routes interrégionales servant à relier d'autres régions.

Kiên Giang veut que d'ici 2025, la réduction de 60% du nombre de communes défavorisées soit effective. Photo : CTV/CVN

La province crée des conditions favorables et soutient les minorités ethniques dans la production et les affaires, en développant l'économie familiale, en éradiquant la faim et en réduisant la pauvreté de manière durable, et en s'enrichissant de manière juste. Plus précisément, il s’agit de fournir des fonds d'investissement, transférer des techniques de production pour améliorer la productivité et la qualité des cultures et de l'élevage du bétail, et accroître la compétitivité des produits agricoles. Les localités de la province orientent les gens vers les coopératives, la production agricole pour changer les pratiques de production traditionnelles qui sont arriérées et ont une faible efficacité économique.

Minh Thu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.