09/03/2018 20:51
Cette année, bien que l’activité saisonnière de la varicelle ait à peine commencé, le nombre d’enfants hospitalisé a considérablement augmenté par rapport à l’année dernière, notamment chez les nourrissons.
>>Dix maladies admissibles à la vaccination gratuite

Un enfant atteint de varicelle est soigné dans l’hôpital pédiatrique 1.

Il est à noter que, depuis le début de l’année, l’hôpital pédiatrique 1 de Hô Chi Minh-Ville a traité plus de 40 cas de varicelle, dont beaucoup de nourrissons. Le 6 mars dernier notamment, le Département des infections-neurologie a accueilli sept enfants dont trois nouveau-nés de moins d’un mois.  

Neuf jours après avoir donné naissance, Mme N.D a contracté le virus de la varicelle qu’elle a transmis à son bébé. Ce dernier est actuellement hospitalisé à l’hôpital pédiatrique 1 depuis une semaine.  

Dr. Truong Huu Khanh, chef du Département des infections-neurologie, signale que la varicelle dure souvent du mois de février au mois de juin. "Les prévisions pour 2018 montrent une forte propagation du virus qui continuera de se répandre. Cette année, le nombre d’enfants atteints de la varicelle, notamment chez les nouveau-nés, a considérablement augmenté par rapport à l’année dernière. La cause principale est la contamination par un membre de la famille proche", affirme-t-il. 

Au Vietnam, la varicelle se transmet facilement d'une personne à une autre par les voies respiratoires. Le virus est présent dans la gorge ainsi que dans les cloques qui se forment sur la peau. Une personne peut être contagieuse une à trois semaines avant l’apparition des symptômes jusqu’à ce que toutes les cloques se soient asséchées. D’après Dr. Khanh, en particulier chez les bébés de 0-3 mois où les enfants utilisent des médicaments immunosuppresseurs, la varicelle peut influencer gravement sur leur santé et peut même leur être potentiellement mortelle car le système immunitaire est terriblement fragilisé.

Nombreuses sont les mères qui persistent à penser que lorsqu’elles sont atteintes de varicelle, elles doivent arrêter l’allaitement. C’est bien sûr une idée reçue erronée. L’allaitement maternel comprend de nombreux bienfaits pour la santé du bébé, en particulier dans le renforcement du système immunitaire.

Ainsi, plusieurs docteurs recommandent aux mères atteintes du virus de continuer l’allaitement. Cependant, elles doivent naturellement être plus soigneuses dans le processus d’allaitement et doivent par exemple porter des masques anti-contagion et se laver les mains avant et après chaque tétée. 
 
Texte et photo : Quang Châu/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Thi.bli, de l’amour de la céramique à l’amour du Vietnam

Dà Nang: des fresques murales en plein cœur de la ville La ville de Dà Nang propose depuis le mois d’avril une nouvelle destination pour ses visiteurs: la ruelle des fresques murales d’une longueur de 1,5 km, tout près de la rivière Hàn et du pont du dragon. En attendant une visite sur place, à vous de découvrir les premières images!