17/01/2020 11:44
Des bénéfices nets encouragent de nombreuses entreprises japonaises en opération au Vietnam à étendre leurs activités dans ce pays d’Asie du Sud-Est, selon l’Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO).
>>La préfecture japonaise d'Ibaraki a besoin de plus de stagiaires vietnamiens
>>Vietnam et Japon coopèrent sur la chaîne de valeur alimentaire

Dans une usine du groupe japonais Canon en zone industrielle de Phô Nôi A, province de Hung Yên (Nord).
Photo : Pham Kiên/VNA/CVN

L'année dernière, les investisseurs japonais ont investi 2,89 milliards d'USD dans 655 projets au Vietnam, en hausse de 1,9% par rapport à 2018.

Les données de JETRO montrent que quelque 66% des investisseurs japonais ont connu de bons bénéfices dans leurs opérations au Vietnam en 2019. Environ 64% des entreprises interrogées ont répondu qu’elles avaient l’intention d’étendre leurs activités au Vietnam.

Le représentant en chef de JETRO à Hanoï, Takeo Nakajima, a déclaré que les efforts du gouvernement vietnamien pour améliorer le climat des affaires et de l’investissement était à l'origine du fait que nombre d’entreprises japonaises souhaitent accroître leur présence dans le pays.

Le Vietnam attire une grande attention des entreprises japonaises car le gouvernement et les administrations locales cherchent toujours à les aider à résoudre leurs difficultés en temps opportun, a-t-il ajouté.

En 2019, le nombre de projets d'investissement étranger autorisés au Vietnam était de 5.264, en hausse de 21,2% par rapport à 2018, représentant un capital total de 22,5 milliards d'USD.

Le décaissement des investissements directs étrangers (IDE) a également atteint un record de 20,38 milliards d'USD.

Le Japon et la République de Corée figurent toujours parmi les plus grands investisseurs du Vietnam.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

COVID-19 : des touristes sud-coréens à Dà Nang retournent à leur pays d’origine Sur la base de demandes de touristes sud-coréens et de propositions du consulat général de Répubique de Corée et des organes compétents, Dà Nang a rapatrié mardi soir 25 février 20 Sud-Coréens vers leur pays d’origine.