28/09/2021 19:47
Évaluant que la difficulté causée par le COVID-19 n’est que temporaire, de nombreuses entreprises d’investissements directs étrangers (IDE) versent plus de capitaux.
>>Les entreprises d'IDE souhaitent rétablir bientôt toute la production
>>Les investisseurs étrangers toujours confiants au Vietnam
>>Les IDE en hausse de 4,4% pendant la période de pandémie au Vietnam

Une chaîne de production de Vietnam Stanley Electric Co., Ltd, une compagnie à capitaux japonais, à Hanoi. Photo : VNA/CVN

Nestlé, par exemple, a annoncé un investissement de 132 millions d'USD supplémentaires au cours des deux prochaines années pour construire une nouvelle usine à Dông Nai.

"Nous considérons qu’il s’agit d’une vision à long terme. Le Vietnam est un centre de production régional et mondial", a déclaré Binu Jacob, directeur général de Nestlé Vietnam lors du colloque "COVID-19 et IDE : impacts et perspectives ", tenu dans l’après-midi du 27 septembre.

Ne niant pas les difficultés dans l’augmentation des coûts de production lors de la mise en œuvre des "3 sur place", la perturbation de la chaîne d’approvisionnement en raison des mesures strictes de prévention de l’épidémie,  le représentant de Nestlé a déclaré qu’il ne s’agissait que d’une situation à court terme.

Le Vietnam est aujourd’hui reconnu comme la première base de production de ce groupe dans le monde. Ce nouvel investissement l’aidera  à augmenter sa production et à créer de nouveaux produits pour les marchés asiatiques et océaniens.

"L’usine de Dông Nai deviendra la plus grande usine d’exportation de café au monde", a dit Binu Jacob.

Choi Joo Ho, directeur général du complexe Samsung Vietnam a également affirmé que la stratégie d’investissement de sa société n’a pas changé.

"Nous avons reçu le soutien du gouvernement et des localités lorsque le COVID-19 a éclaté pour la quatrième fois. La mise en œuvre des "3 sur place" a permis à l’usine de ne pas fermer, les experts sud-coréens sont également facilités pour entrer rapidement. Ceci a permis à Samsung de ne pas cesser d’investir...", a partagé Choi Joo Ho.

Selon lui, jusqu’à présent, Samsung a déboursé tous les capitaux d’investissement approuvés. La société continue également d’acheter des équipements de production pour ses 6 usines et de diversifier les éléments de production au Vietnam tels que la 5G et les ordinateurs portables .

"Si Samsung investissait auparavant principalement dans des lignes de production, à l’avenir, le groupe élèvera  sa position commerciale au Vietnam à une nouvelle hauteur, devenant une base stratégique de recherche et développement à l’échelle mondiale", a souligné Choi Joo Ho. Son centre de recherche de 220 millions d'USD à Hanoï est achevé à 50% et devrait être inauguré  fin  2022.

Récemment, Tetra Pak, une entreprise suédoise, a également annoncé un investissement supplémentaire de 5,8 millions d'USD pour agrandir son usine  de 140,3 millions d'USD à Binh Duong. "Cet investissement démontre notre confiance dans la reprise du Vietnam après le COVID-19", a déclaré Eliseo Barcas, directeur général de l’entreprise.

LG, quant à lui, a récemment versé 1,4 milliard d'USD supplémentaires à Hai Phong, portant le capital total d’investissement dans cette localité à 4,65 milliards d'USD.

Selon Nguyên Thi Bich Ngoc, vice-ministre du Plan et de l’Investissement, les investisseurs ont toujours confiance en l’environnement des affaires au Vietnam. La base de cette estimation est que le total des capitaux nouvellement enregistrés et ajustés, des apports en capital et de l’achat des actions par des investisseurs étrangers entre janvier et septembre a augmenté de 4,4% par rapport à la même période de 2020. "Les difficultés causées par l’épidémie ne sont que temporaires", a-t-elle déclaré.

Face aux inquiétudes concernant les entrées d’IDE au Vietnam pendant la pandémie de COVID-19, le directeur de la Banque asiatique de développement (BAD) au Vietnam, Andrew Jeffries, a affirmé que "le Vietnam reste une destination attrayante pour les IDE et continue de bénéficier d’une chaîne d’approvisionnement mondiale en évolution, des tensions commerciales américano-chinoises, des perturbations de la production dans d’autres régions".

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Tourisme de santé : un potentiel inexploité au Vietnam L'épidémie qui fait rage et la pollution croissante de l'environnement sont la raison pour laquelle le tourisme de santé est devenu une tendance dans le monde. En particulier, la période post-COVID-19 est considérée par les experts bénéfique pour tous les types de services de santé.