01/09/2016 16:57
Le Tribunal populaire de la province de Khanh Hoa (Centre) a condamné, le 31 août, à 78 mois d'emprisonnement ferme trois ressortissants russes pour utilisation de fausses cartes bancaires en vue de s'accaparer des biens.
>>Deux condamnations pour propagande contre l’État
>>Dix-huit personnes condamnées pour grave préjudice financier à l'Agribank
>>Neuf autres personnes condamnées dans l'affaire Agribank

Les trois accusés pour utilisation de fausses cartes bancaires en vue de s'accaparer des biens.
Photo : NLD/CVN

Selon l'acte d'accusation, Troian Aleksei, âgé de 33 ans ; Kosets Viacheslav, 30 ans ; et Bondarenco Yury, 44 ans, sont entrés au Vietnam, avant d'utiliser des équipements électroniques et de fausses cartes bancaires pour retirer, entre le 20 et 22 octobre 2015, plus de 44 millions de dôngs (près de 1.800 dollars) dans des distributeurs automatiques de billets (DAB) de plusieurs banques à Hô Chi Minh-Ville.

Avec les mêmes moyens, ils ont retiré, entre le 24 et le 27 octobre 2015, près de 250 millions de dôngs (plus de 11.200 dollars) dans des DAB de plusieurs banques locales. Le 27 octobre, Troian Aleksei a été arrêté en flagrant délit par les services compétents de la province de Khanh Hoa.

Les enquêteurs ont saisi plus de 200 fausses cartes bancaires et un certain nombre d'équipements tels que ordinateurs portables, lecteurs de carte et téléphones portables. Les inculpés ont été placés en garde à vue le 27 octobre dernier jusqu'à leur comparaison devant le tribunal. Durant sa détention provisoire, Troian Aleksei a utilisé des outils dans sa cellule pour tenter de s'évader mais a été arrêté par les gardiens.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.