26/02/2015 12:05
Un des deux astronautes américains de la Station spatiale internationale (ISS) a découvert de l'eau dans le casque de son scaphandre mercredi 25 février après une sortie dans l'espace, faisant resurgir un problème potentiel de sécurité pour la Nasa lors de ces expéditions orbitales.

>>La capsule Dragon de SpaceX a amerri dans le Pacifique
>>Station spatiale internationale : retour à la normale
 

Image tirée d'une vidéo de la Nasa montrant Terry Virts préparant l'ISS à l'arrivée de nouveaux vaisseaux le 25 février. Photo : AFP/VNA/CVN


Un problème similaire d'infiltration d'eau dans le casque s'était déjà produit en 2013, de manière beaucoup plus importante, lors d'une sortie spatiale de l'astronaute italien Luca Parmitano, qui avait alors dû interrompre sa mission et regagner l'ISS en urgence. Les ingénieurs de la Nasa craignaient depuis plusieurs semaines que ce problème ne se reproduise.

L'infiltration survenue mercredi 25 février, mineure selon l'Agence spatiale, pourrait retarder la troisième excursion dans l'espace prévue dimanche prochain 1er mars pour finir les travaux étalés sur trois excursions spatiales.

Les responsables de la mission au centre de la Nasa à Houston (Texas, Sud) doivent se réunir vendredi 27 février pour décider d'y donner ou non leur feu vert.

La première sortie orbitale des deux mêmes astronautes Terry Virts et Barry Wilmore, qui a eu lieu samedi 21 février, avait été retardée de 24 heures pour examiner le fonctionnement de leurs scaphandres en raison d'une pièce du système de refroidissement potentiellement défectueuse et qui pourrait être à l'origine de ces infiltrations.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.