23/10/2019 16:34
La Confédération générale du travail du Vietnam (CGTV), en collaboration avec la Fédération nationale des syndicats chrétiens aux Pays-Bas (CNV), a tenu mercredi 22 octobre à Hanoï un échange de vues sur l’organisation du dialogue social et de la négociation collective.
>>Le Vietnam et la République de Corée renforcent leur coopération syndicale
>>La CGTV appelle la FSM à accompagner son développement
>>Le Vietnam s’engage à s’efforcer de bien réaliser ses devoirs de membre de l’OIT

Échange de vues sur l’organisation du dialogue social et de la négociation collective, entre la Confédération générale du travail du Vietnam (CGTV) et la Fédération nationale des syndicats chrétiens aux Pays-Bas (CNV), le 22 octobre à Hanoï.
Photo : BTC/CVN

Le vice-président de la CGTV, Ngô Duy Hiêu, a indiqué en ouverture que le dialogue social au travail peut consister en relations tripartites ou bipartites uniquement entre les employeurs et les salariés ou encore entre syndicats et organisations d’employeurs avec une implication directe ou indirecte du gouvernement. Il a souligné que le syndicat vietnamien attache une grande importance au dialogue social qui joue un rôle crucial dans le développement des relations du travail harmonieuses et avantageuses pour tous.

Le Bureau international du Travail, qui est le secrétariat permanent de l’Organisation internationale du Travail, définit le dialogue social comme incluant tous les types de négociation, de consultation ou simplement d’échange d’informations entre les représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs sur des questions présentant un intérêt commun relatives à la politique économique et sociale.

L’ambassadrice des Pays-Bas au Vietnam, Elsbeth Akkerman, a déclaré que son pays est prêt à partager avec le Vietnam ses expériences en matière de dialogue social et de négociation collective. Elle a fait savoir que le dialogue social constitue un instrument pour améliorer les conditions de travail et la productivité et qu’il peut intervenir au niveau national ou se situer au niveau de l’entreprise.

De son côté, le vice-président de la CNV a exposé les éléments fondamentaux pour un dialogue social effectif qui sont une vision à long terme et une communication ouverte, notant que le dialogue social est un processus continu et nécessite les efforts des parties prenantes.

Dans le cadre de cet événement, le ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales a présenté certains amendements majeurs du Code du travail de 2012 relatifs au dialogue et à la négociation collective.

L’Organisation internationale du travail (OIT) définit le dialogue social comme incluant tous les types de négociation, de consultation ou simplement d’échange d’informations entre les représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs sur des questions présentant un intérêt commun relatives à la politique économique et sociale.

L’objectif principal du dialogue social en tant que tel est d’encourager la formation d’un consensus entre les principaux acteurs du monde du travail ainsi que leur participation démocratique. Les structures et les processus d’un dialogue social fécond sont susceptibles de résoudre des questions économiques et sociales importantes, de promouvoir la bonne gouvernance, de favoriser la paix et la stabilité sociale et de stimuler l’économie.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

Le yacht français Le Lapérouse en escale à Hô Chi Minh-Ville Le yacht cinq étoiles de la série Explorers, Le Lapérouse, battant papillon français, a jeté l’ancre à Hô Chi Minh-Ville et y restera amarré pendant plusieurs jours. Il s’agit de la première visite de ce navire touristique dans la mégapole du Sud.