14/07/2018 18:59
Filaments à base de déchets en plastique pour l'impression 3D, pailles faites de plantes vertes, vélo permettant de filtrer l'eau constituent des initiatives "vertes" imaginées par de jeunes vietnamiens. À découvrir.
>>Non aux déchets plastiques!
>>Un projet financé par l'USAID aide à réduire les déchets plastiques à Thua Thiên-Huê

Recyclage des déchets en plastique en filaments

Le recyclage des déchets en plastique est soutenu par des spécialistes étrangers.
Photo: TN/CVN

Diplômée de l’Université de Nguyên Tât Thành à Hô Chi Minh-Ville, Truong Bôi Linh ne cherche pas tout de suite du travail mais étudie le recyclage des déchets en plastique avec la docteure Nguyên Trà My et des étudiants dudit établissement.

"Le Vietnam est actuellement l’un des quatre pays qui rejettent le plus de déchets en plastique à la mer. De plus, leur recyclage ne retient pas beaucoup l’attention des Vietnamiens", explique Nguyên Trà My.

"L’impression en 3D est au point mais son prix est très élevé, surtout celui des filaments en plastique. Alors, nous cherchons à en fabriquer via le recyclage, ce qui en réduit les coûts et permet une réutilisation des matériaux", ajoute Truong Bôi Linh.

D'après Linh, outre ce projet phare, le groupe est en train d'étudier d'autres débouchés pour le recyclage, notamment la fabrication de faux cheveux ou d'horloges à partir de bouteilles en plastique.

Pailles en bambou ou en Lepironia

Des pailles en Lepironia articulata, conçues par Trân Minh Tiên dans la province de Long An (Sud). 
Photo: CTV/CVN

Préoccupée par l'utilisation abusive de sacs et pailles en plastique, Trân Minh Tiên (province méridionale de Long An) a arrêté ses études supérieures pour mettre en place son propre projet: la fabrication d'objets à base de matériaux naturels.

Concrètement, Tiên a d'abord axé son activité vers les tapis de yoga et sacs cabas en herbes puis vers les pailles en bambou et en Lepironia (un type de plante dont la tige est grande, présente dans les endroits marécageux, les marais ouverts..., très utilisé dans le tissage de tapis).

"Je voudrais me servir de produits naturels locaux pour remplacer le plastique dans la fabrication de certains objets du quotidien comme des genres de petits bambous et de tiges de +Lepironia articulata+ pour faire des pailles", fait savoir Trân Minh Tiên.

Afin d'avoir un produit fiable, les pailles à base de bambou et de plantes doivent être séchées. Pour ce faire, certains spécialistes ont aidé l'entrepreneuse à mettre au point un four de séchage fonctionnant à l’énergie solaire. "Avec cet outil, le processus de production ne subit pas l'influence de la météo et des insectes comme lors de l'exposition au soleil. Cela contribue de façon notable au perfectionnement de la fabrication", se réjouit-il. 

Les pailles créées par Tiên ont été mises à l’honneur en avril dernier lors d'un forum consacré à la start-up à Hô Chi Minh-Ville.

N'étant plus à l’état de projet, les pailles en bambou et en Lepironia articulata sont devenues des articles très appréciés par les consommateurs. Elles se vendent de 600 à 1.000 dôngs chacune.

Filtrer l’eau en pédalant

Des membres de l’association ECO Vietnam Group et leur vélo épurateur.
Photo: Nu Vuong/CVN

Vu que certaines communautés dans la province méridionale de Trà Vinh n'ont pas suffisamment d'eau potable à consommer, l’association ECO Vietnam Group, composée d'une vingtaine d'étudiants à Hô Chi Minh-Ville, a tenté de créer un outil permettant de purifier l'eau sans nuire à l'environnement.

Alors, ces jeunes amateurs militants, en collaboration avec ceux venant de Singapour, ont mis au point un vélo filtrant l'eau. "Il contient des morceaux de cuivre et des aimants permanents. Ainsi, en pédalant, il produit de l'électricité qui permet de traiter l'eau saumâtre avec un filtre à eau installé au niveau de la roue arrière du vélo", explique Châu My Ngoc, un membre de l'association.
 
Nu Vuong - Mai Quynh/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.